AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Tu lis tes ratures?

Aller en bas 
AuteurMessage
Nikita Sergeïovitch
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 1023
Age : 34
Localisation : inutile
Emploi : inintéressant
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Tu lis tes ratures?   Mar 27 Déc - 23:48

devinez de quoi on parlera ici...

bref, pouyr commencer, je lance quelques noms d'auteurs qui ne seront surement pas contredits...
- Blaise Cendrars :Bourlinguer, pour les acharnés de lecture, livre long à lire, mais dont on ne voudrait jamais voir la fin
- Phillip K. Dick :bon d'accord il faut aimer la S.F., mais Ubik et Les androïdes rèvent-ils de moutons électriques?(qui a donné Blade Runner) sont deux bijoux
- Boris Vian (tout...)
- Haruki Murakami : un japonais, j'ai surtout aimé Chroniques de l'oiseau à ressort, les amants du spoutnik et la ballade de l'impossible, du fantastique introspectif, tripant

_________________
In my opinion, we don't devote nearly enough scientific research to finding a cure for jerks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captain K
petit père du peuple
petit père du peuple
avatar

Nombre de messages : 1757
Age : 33
Localisation : Palais d'Eté
Emploi : Chef
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Tu lis tes ratures?   Mer 28 Déc - 0:29

Petit avertissement pour ceux qui vont lire ce que conseille Sergueï.



Tous les livres que m'a conseillé cet individu commencent tout à fait normalement, puis, à un instant T, se mettent à partir en couille grave.

Voilà. Bonne lecture.

_________________
Is a starman waiting in the skyyyy?

http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pichenettes.toile-libre.org
Steph
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 2231
Age : 38
Localisation : out from out there
Emploi : on parle pas de choses qui fâchent
Date d'inscription : 21/10/2005

MessageSujet: Re: Tu lis tes ratures?   Mer 28 Déc - 15:26

Et c'est ça qui est bon, que ça parte en couille:
- Berthold Brecht: tout
- Paul Auster: La Trilogie new-yorkaise, Leviathan
- Prévert: tout, mais alors tout
- William Burrough: Le festin nu
- James Elroy: LA Confidential, la Trilogie Lloyd Hopkins, Le Dahlia Noir

_________________
"On est puceau de l'horreur comme on l'est de la volupté. Comment aurais-je pu me douter moi de cette horreur en quittant la place de Clichy? Qui aurait pu prévoir avant d'entrer vraiment dans la guerre, tout ce que contenait la sale âme héroïque et fainéante des hommes?" L.F. Céline, Voyage au bout de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravachol
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1552
Age : 35
Localisation : Je bourlingue...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Tu lis tes ratures?   Mer 28 Déc - 18:10

plutôt que des listes, essayer de faire de petits textes sur un ou deux livres, pour donner envie ou susicter un débat.

Sinon, Bourlinguer est un livre génial. Blaise Cendrars est un génie. Moi aussi, mais ça se voit moins.

_________________
http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanch
présidentiable
présidentiable
avatar

Nombre de messages : 990
Age : 30
Localisation : au fond du lac
Emploi : engagé volontaire
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: Tu lis tes ratures?   Mer 28 Déc - 20:35

en plus, quand tu fais juste une liste, on sait pas si tu les as vraiment lus! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moultezarts.free.fr/
ZardoZ
Gardie(n-ne) du Temple
Gardie(n-ne) du Temple
avatar

Nombre de messages : 470
Age : 34
Localisation : La Guille reprezent
Emploi : Colleur d'affiche pour De Villiers
Date d'inscription : 09/12/2005

MessageSujet: Re: Tu lis tes ratures?   Mer 28 Déc - 23:34

Voyage au bout de la nuit, par Louis Ferdinand CELINE.
Ahhhh! bordel, le livre sur lequel j'ai le plus tripé, peut-^^etre parce que je voyageais en le lisant... On part des tranchées, puis on se retrouve d'un seul coup dans un comptoir français tout pourrav, et puis et puis... ça n'arrête pas. Des fois, on lit certaines phrases, et puis on a un frisson dans le dos. Alors on la relis une ou deux fois, parce que c'est vraiment très beau. Bon, j'avoue, l'auteur utilise souvent le point d'exclamation, mais comment faire sans, quand il s'agit de parler d'exotisme et de nature humaine. Par rapport à cette dernière, elle est décrite comme en vrai!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Jasmin
Déporté au paradis socialiste
Déporté au paradis socialiste
avatar

Nombre de messages : 1071
Age : 34
Localisation : Leipzig
Emploi : Epistémologue de combat
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: Tu lis tes ratures?   Jeu 29 Déc - 15:27

Ah oui Zardoz, celui dont je voulais parler, mais il faut toujours faire attention de ne pas déclencher la polémique Céline... je voulais la garder pour plus tard. Mais oui, le livre que je n'ai pas lâché des mains, rempli de crasse et de beauté (non pas les cuisses qui obsèdent Louis F...), des têtes qui font glouglou, des gens qui vivent en couple parce que ça coute moins cher que l'hôtel, du concentré de génie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanch
présidentiable
présidentiable
avatar

Nombre de messages : 990
Age : 30
Localisation : au fond du lac
Emploi : engagé volontaire
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: Tu lis tes ratures?   Ven 30 Déc - 17:56

Stéph a écrit:
Et c'est ça qui est bon, que ça parte en couille

De Pierre Dac et Louis Rognoni :
Bons baisers de partout : l'opération Tupeutla
il y a trois volumes mais je n'ai lu que le 2...
Alors là, ca part en couille dès le début! C'est du concentré de n'importe quoi et j'adore ça! C'est une parodie de feuilleton d'espionnage qui a été adapté à la radio (plus de 700 épisodes quand même!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moultezarts.free.fr/
Carmen cru
présidentiable
présidentiable
avatar

Nombre de messages : 645
Age : 110
Localisation : Faites pas chier
Emploi : Retraitée
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: Tu lis tes ratures?   Ven 30 Déc - 18:31

oui mais ça n'e'st pas un livre au départ, c'est un feuilleton radio. ça se présente sous la forme de 15 CD d'une heure, et effectivement c'est génial.
Où donc est fabriqué le meilleur rhum?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanch
présidentiable
présidentiable
avatar

Nombre de messages : 990
Age : 30
Localisation : au fond du lac
Emploi : engagé volontaire
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: Tu lis tes ratures?   Ven 30 Déc - 20:42

ah nan nan nan, c'est trois livres au départ, et après ils en ont fait les feuilletons radios (dont j'avais parlé d'ailleurs!) et ne cherches pas, j'ai raison (comme d'hab)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moultezarts.free.fr/
Carmen cru
présidentiable
présidentiable
avatar

Nombre de messages : 645
Age : 110
Localisation : Faites pas chier
Emploi : Retraitée
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: Tu lis tes ratures?   Ven 30 Déc - 23:35

ah ben oui maisq non! il a été écrit avant bien sûr forcément, mais dès le départ c'est pour la radio que le feuilleton est écrit, comme les Furax. Par contre l'os à moëlle oui c'est un journal.
tu m'auras pas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanch
présidentiable
présidentiable
avatar

Nombre de messages : 990
Age : 30
Localisation : au fond du lac
Emploi : engagé volontaire
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: Tu lis tes ratures?   Sam 31 Déc - 0:32

Mais tu chipotes!
de toutes façons, on s'en fout de l'os à möelle, puisque c'est pas un bouquin... NA! geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moultezarts.free.fr/
Nikita Sergeïovitch
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 1023
Age : 34
Localisation : inutile
Emploi : inintéressant
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Re: Tu lis tes ratures?   Lun 2 Jan - 13:57

Désolé pour la liste, mais il fallait bien fournir de la matière comme entrée en matière....

Le livre ultime de toute la littérature française: L'automne à Pékin, de Boris Vian (bien sur)
Ca ne se passe pas en automne, il n'y est pas question de pékin. un gars monte dans un bus et finit par construiree un, chemin de fer dans un désert...
A lire

_________________
In my opinion, we don't devote nearly enough scientific research to finding a cure for jerks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Jasmin
Déporté au paradis socialiste
Déporté au paradis socialiste
avatar

Nombre de messages : 1071
Age : 34
Localisation : Leipzig
Emploi : Epistémologue de combat
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: Tu lis tes ratures?   Lun 2 Jan - 14:32

C'est toi le pékin. J'ai retrouvé au fin fond de nulle part "Démons et merveilles" de H.P Lovecraft, un livre qu'on avait lu il y a maintenant presque dix ans de cela avec Ravachol. C'est génial. Je vais le relire parce que mes souvenirs sont flous, mais ça transporte dans un autre monde, l'histoire a un vrai début et une vraie fin, ce qui est plutôt rare chez Lovecraft, ses histoires s'inscrivant dans la construction d'une cosmogonie (on dit comme çà?). C'est très très trippé, le héros voyage sur des années lumière, voyage onirique et réel, la folie brute.
Sinon, j'ai un jeu: chaque membre du forum lit un livre de ma bibliographie et m'en fait un résumé détaillé. J'attends les propositions par mail, profitez en, je vous offre à faire votre BA de l'année, comme on est (vous êtes plutôt) dans la période des bonnes résolutions. Moi je résouds toujours pareil: accord tenseur, premier degré. Comme Count Basie. Na!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikita Sergeïovitch
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 1023
Age : 34
Localisation : inutile
Emploi : inintéressant
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Re: Tu lis tes ratures?   Jeu 5 Jan - 13:34

Bon, je me suis un peu emballé sur l'automne à pékin, un grand livre, mais il n'y a pas un livre ultime de la l'ttérature
le 2 janvier était une journée difficile

J'ai d'ailleurs lu lundi un petit livre relativement sympa : L'ami du défunt, d'Andreï Kourkov.
Le départ est simple : un ukrainien se rend compte qu'il a raté sa vie. Elle est vide, il est trentenaire et seul, sa femme étant sur le popint de le quitter, il n'a plus de boulot, pas d'amis... Mais rien de très catastrophique en fait. Sa femme, il s'en fout, un boulot, il peut en trouver un autre...
Mais une idée folle lui traverse la tête: engager un tueur pour qu'il le tue. il espere ainsi compenser par une mort peu banale une vie morne.
Hélas, il finit par changer d'avis...

Bon, l'histoire se développe lentement, et la fin est assez pitoyable. Mais il y a des passages sublimes, lorsque le narrateur raconte son vide intérieur, qui ont provoqué un étrange écho dans la coquille vide qui me sert de corps
Déprimant, comme tout bon livre

_________________
In my opinion, we don't devote nearly enough scientific research to finding a cure for jerks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikita Sergeïovitch
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 1023
Age : 34
Localisation : inutile
Emploi : inintéressant
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Re: Tu lis tes ratures?   Mar 28 Fév - 17:42

houlalala mais vous avez tous arrêté de lire ou quoi?

bon, il y a une semaine j'ai terminé le sixième Harry Potter, j'ai tout lu à la suite en anglais, ça m'a pris plus d'un mois, mais ça y est, j'ai réussi. C'est le trip, même si le 5 est bien meilleur que le 6 (à mon avis). La fin du 6 réserve pourtant une vraie grosse surprise, et on sent qu'elle met en place le septième tome, normallement le dernier, mais qui sait?
On n'arrête pas une série qui se vend autant.
Hélas...

10-18 a sorti il y a environ un an 3 des romans de non-SF écrits par K.Dick. ça s'appelle Pacific Park; La bulle cassée; et Confessions d'un barjo. Trois livres qui montrent qu'un écrivain de SF peut être un vrai écrivain. Mais que dans ce cas, il est schizoïde. A lire (je les ai, demandez-les, je les loue 15 euros la journée, pas cher).

_________________
In my opinion, we don't devote nearly enough scientific research to finding a cure for jerks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carmen cru
présidentiable
présidentiable
avatar

Nombre de messages : 645
Age : 110
Localisation : Faites pas chier
Emploi : Retraitée
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: Tu lis tes ratures?   Mar 28 Fév - 20:55

et moi je viens de finir Ensemble, c'est tout d'Anna Gavalda, un petit bouquin de 600p et des poussières en trois jours, autant dire que c'est vraiment captivant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZardoZ
Gardie(n-ne) du Temple
Gardie(n-ne) du Temple
avatar

Nombre de messages : 470
Age : 34
Localisation : La Guille reprezent
Emploi : Colleur d'affiche pour De Villiers
Date d'inscription : 09/12/2005

MessageSujet: Re: Tu lis tes ratures?   Lun 6 Mar - 16:25

Je m'suis immergé tout un dimanche dans Heart of Darkness de Joseph Conrad. C'est le bouquin qui a inspiré Coppola pour Apocalypse Now. Coppola a adapté l'oeuvre de Conrad : le commerce de l'ivoire au Congo et l'opposition de Conrad aux couronnes belge et britannique à la fin du XIXème sont transposés sur la guerre du Vietnam. Mais les thèmes sont fondamentalement les mêmes.
Marlow, un marin expérimenté, narre son histoire à ses collègues, un soir sur la Tamise. Il fut envoyé au Congo pour remonter le fleuve et atteindre une "Station" which is une sorte de comptoir reculé. Là-bas, loin de toute civilisation soit disant éclairée, loin de ses proches et confronté à la solitude et à l'inconnu, le Capitaine Kurtz, chef de la station, a oublié tout principe moral, et s'approprie des quantités d'ivoire avec des méthodes "douteuses". Pour parvenir à ce point reculé, Marlow doit se frayer un passage sur le fleuve, éviter les bancs de sables, essuyer des attaques de "sauvages", bref il doit guider sa chère Nellie, un bâteau à vapeur, jusqu'à l'objet de sa mission; Kurtz, qu'il doit "remplacer".
Avec Conrad, on est toujours dans le vague, on est sans cesse confronté à des mots, des adjectifs surtout, qui vous englobent dans une notion de flou. C'est ça the Darkness, l'obscurité. On ne sait pas trop où sont les limites entre le bien et le mal, de par l'espèce de relation amicale qui naît entre Marlow et Kurtz. De même, entre chaque arrêt sur les rives, le voyage en bâteau paraît abstrait car le fleuve est une route bordé d'une masse végétale uniforme, à travers laquelle on ne distingue rien de palpable, rien de vraiment discernable, mais qui vit et qui bruit: c'est ça le pire... C'est d'ailleurs la même chose dans les rapports distants de Marlow avec les indigènes. Ceux-ci sont décris comme humains, à peu près égaux, mais ils sont différents, sombres, ce qui laisse supposer une certaine xénophobie chez Marlow.
Au fur et à mesure qu'on suit la narration de Marlow, on a l'impression qu'on est sur la Tamise avec les autres, à écouter ce Marlow qui parle sans s'arrêter pendant tout le bouquin, et progressivement, alors que son récit remonte le fleuve jusqu'à Kurtz, l'obscurité et le mal deviennent de plus en plus présents.
Et forcément, j'avais trop d'images du film dans ma tête, Kurtz avait la gueule de Marlon Brando, surtout avec le fameux "the Horror, the Horrooor", plutôt pas mal retranscrit finalement par the biggset star Marlon Brando, puisque dans le bouquin de Conrad, le narrateur, Marlow, décris Kurtz comme un être qui semble aspirer toute l'obscurité ambiente, qu'il expire ensuite en une voix faible et vibrante, et qui donne à ceux qui l'écoute, et ce malgré l'ignominie du propos, un sentiment de dévotion et d'illumination.
C'est aussi le sentiment d'un russe, déguisé en Harlequin, qui acceuille Marlow pour le présenter à Kurtz. Dans Apocalypse Now, c'était un vieux photographe hippie à la con, tout aussi déjanté que dans le bouquin.
Il n'y a pas de morale, la fin est la fin, et lorsque Kurtz meurt, Marlow sait que ce personnage le marqueras toute sa vie, car il lui a fait expérimenter les limites de la barbarie humaine, l'indicible, l'horreur...
A lire!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clem
présidentiable
présidentiable
avatar

Nombre de messages : 825
Age : 32
Localisation : dans la jungle
Emploi : fictif
Date d'inscription : 07/12/2005

MessageSujet: Re: Tu lis tes ratures?   Mer 24 Mai - 22:14

Deux livres ouvrant...
"la grande beuverie"de Daumal (un poète du Grand jeu), ou la philosophie montre comment l'homme doit penser, et la beuverie comment les hommes pensent.
et les "lances du crépuscule" de philipe descolas.
représentations...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tu lis tes ratures?   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu lis tes ratures?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comparaison des températures entre un HOBO pro et une VP2
» Relevé des températures
» Petit problème : calcul de maths sur des températures négatives en Sibérie
» Températures CF
» Compraison de températures par mois et par année

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du journal Le Cri Du Fennec :: Et si on se prenait au sérieux ? :: le palais Fennec, Kafé Kulturel-
Sauter vers: