AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 BABEL FIST Traduction, transmets ta parole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Guns of Brixton
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 1078
Age : 37
Localisation : THE END
Emploi : retraité de 27 ans JJJ
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: BABEL FIST Traduction, transmets ta parole   Lun 19 Déc - 15:16

Original de Shakespeare
http://www-tech.mit.edu/Shakespeare/romeo_juliet/romeo_juliet.2.2.html

http://babelfish.altavista.com/

Transformation !


SCÈNE II. Le verger de Capulet.

Écrivez ROMEO

ROMEO

Il plaisante aux cicatrices qui n'ont jamais senti une blessure.

JULIET apparaît en haut à une fenêtre
Mais, doux ! quelle lumière par là-bas la fenêtre se casse ?
C'est l'est, et Juliet est le soleil.
Surgissent, le soleil juste, et tuent la lune envieuse,
Qui est déjà malade et pâle avec peine,
Ce thou son art de bonne bien plus loyalement qu'elle :
Ne soyez pas sa bonne, puisqu'elle est envieuse ;
Sa écurie vestal est mais malade et vert
Et aucun mais les imbéciles ne la porte ; moulez-l'au loin.
C'est ma dame, O, il est mon amour !
O, cela qu'elle a su qu'elle étaient !
Elle parle pourtant elle ne dit rien : lequel de cela ?
Ses discours d'oeil ; Je lui répondrai.
Je suis trop "bold", des 'tis pas à moi qu'elle parle :
Deux du plus juste tient le premier rôle dans tout le ciel,
En ayant quelques affaires, suppliez-la des yeux
Pour scintiller dans leurs sphères jusqu'à ce qu'ils retournent.
Ce qui si elle des yeux étaient là, ils dans sa tête ?
L'éclat de sa joue honte que ceux tient le premier rôle,
Comme doth de jour une lampe ; elle yeux dans le ciel
par le jet bien aéré de région si lumineux
Ce les oiseaux chanteraient et le penser n'étaient pas nuit.
Voyez, comment elle se penche sa joue sur sa main !
O, celui j'étais un gant sur cette main,
Que je pourrais toucher cette joue !

JULIET

Ay je !

ROMEO

Elle parle :
O, parlent encore, ange lumineux ! pour l'art de thou
Comme glorieux à cette nuit, étant o'er ma tête
De même qu'un messager à ailes de ciel
Aux yeux se demandants blanc-retournés
Des mortels cette chute de nouveau au regard fixe sur lui
Quand il bestrides les nuages paresseux-arpentants
Et voiles sur la poitrine d'air.

JULIET

O Romeo, Romeo ! thou Romeo d'art de wherefore ?
Niez le père thy et refusez le nom thy ;
Ou, si le thou se fanent pas, soyez mais assermenté mon amour,
Et je ne serai plus un Capulet.

ROMEO

[ de côté ] est-ce que j'entendre plus, ou je dois dois parler à ceci ?

JULIET

'Tis mais nom thy qui est mon ennemi ;
Thyself d'art de thou, cependant pas un Montague.
Quel Est Montague ? il est ni main, ni pied,
Ni bras, ni visage, ni toute autre partie
Appartenir à un homme. O, soit un autre nom !
Qu'est dans un nom ? cela que nous appelons s'est levé
Par n'importe quel autre nom sentirait en tant que bonbon ;
Ainsi Romeo , étaient lui pas call'd de Romeo,
Maintenez cette chère perfection qu'il doit
Sans ce titre. Romeo, ôtent le nom thy,
Et pour ce nom qui n'est aucune partie de thee
Prenez tous moi-même.

ROMEO

Je prends le thee au mot thy :
Appelez-moi mais aimez, et je serai nouveau baptisé ;
Dorénavant je ne serai jamais Romeo.

JULIET

Quel thou d'art d'homme qui ainsi bescreen'd dans la nuit
Si stumblest sur mes avocats-conseils ?

ROMEO

Par un nom
Je sais dire le thee qui je suis :
Mon saint nommé et cher, est détestable à me,
Puisque c'est un ennemi au thee ;
M'ai eu il écrit, je déchirerais le mot.

JULIET

Mon démuni d'oreilles pourtant bu cent mots
De l'expression de cette langue, pourtant de moi connaissez le bruit :
Thou pas Romeo et un Montague d'art ?

ROMEO

Ni l'un ni l'autre, saint juste, si l'une ou l'autre aversion de thee.

JULIET

Comment le thou camest ici, indiquent-ils me, et à wherefore ?
Les murs de verger sont hauts et difficiles de s'élever,
Et la mort d'endroit, considérant qui art de thou,
Si un quelconque de mes parents trouvent le thee ici.

ROMEO

Avec les ailes légères de l'amour l'o'er-perche de I ces murs ;
Pour des limites pierreuses ne peut pas tenir l'amour dehors,
Et quel amour peut faire que les défis aiment la tentative ;
Par conséquent les parents thy sont des aucuns laissés me.

JULIET

S'ils voient le thee, ils assassineront le thee.

ROMEO

Alack, là se trouve plus de péril dans l'oeil de thine
Que vingt de leurs épées : regardez le thou mais le bonbon,
Et je suis preuve contre leur hostilité.

JULIET

Je pas pour le monde qu'ils ont vu le thee ici.

ROMEO

J'ai le manteau de la nuit pour me cacher de leur vue ;
Et mais thou aimez-moi, laissez-les me trouvent ici :
Ma vie mieux ont été finies par leur haine,
Que la mort prorogued, vouloir de l'amour thy.

JULIET

Par à qui thou de found'st de direction hors de cet endroit ?

ROMEO

Par l'amour, qui d'abord m'a incité à m'enquérir ;
Il m'a prêté des avocats-conseils et je l'ai prêté des yeux.
Je ne suis aucun pilote ; encore, thou de wert en tant que loin
En tant que que vaste wash'd de rivage avec la mer la plus lointaine,
Je risquerais pour une telle marchandises.

JULIET

Le know'st de thou le masque de la nuit est sur mon visage,
Autrement une demoiselle rougirait bepaint ma joue
Pour cela que le hast de thou m'a entendu parler ce soir
Volontiers l'angle de saturation de I sur la forme, volontiers, nierait volontiers
Ce qui j'ai le rai : mais compliment d'adieu !
Le thou de Dost m'aiment ? Je sais que le thou se fanent parole 'Ay, '
Et je prendrai le mot thy : pourtant si swear'st de thou,
Le mayst de thou prouvent faux ; aux parjures des amoureux
Puis parole, rires de Jove. O Romeo doux,
Si l'amour de dost de thou, le prononcent loyalement :
Ou si le think'st de thou je suis trop rapidement gagné,
Je froncerai les sourcils et serai pervers un thee de parole non,
Ainsi le thou se fanent courtisent ; mais autrement, pas pour le monde.
Dans la vérité, Montague juste, je suis trop affectueux,
Et donc le mayst de thou pensent ma 'lumière de havior :
Mais faites- confiancemoi, monsieur, je prouvera plus vrai
Que ceux qui ont plus adroit à être étrange.
Je devrais avoir été plus étrange, je dois admettre,
Mais cet overheard'st de thou, avant que j'aie été des articles,
La passion de mon véritable amour : pardonnez-donc moi,
Et ne pas imputer ceci rapportant à l'amour léger,
Ce que le hath foncé de nuit a ainsi découvert.

ROMEO

Madame, par la lune là-bas bénie je jure
Ce bouts avec de l'argent tous ces dessus d'fruit-arbre --

JULIET

O, jurent pas par la lune, la lune inconstante,
Cette revue mensuelle change dans son corps rond cerclé,
De peur que cet amour thy prouvent de même la variable.

ROMEO

Queest-ce que je dois jurer près ?

JULIET

Ne jurez pas du tout ;
Ou, si le thou se fanent, jurez par l'art de l'auto-portrait aimable thy,
Ce qui est le dieu de mon idolâtrie,
Et je croire le thee.

ROMEO

Si le cher amour de mon coeur --

JULIET

Bien, ne jurez pas : bien que joie de I dans le thee,
Je n'ai aucune joie de ce contrat ce soir :
Il est trop impétueux, trop imprudent, trop soudain ;
Trop comme la foudre, qui le doth cessent d'être
Avant qu'on puisse indiquer 'il éclaire.' Nuit douce et bonne !
Ce bourgeon de l'amour, par le souffle de maturation de l'été,
Peut prouver une belle fleur quand après nous nous réunissons.
Bonne nuit, bonne nuit ! en tant que le repos et repos doux
Venez au coeur thy en tant que cela dans mon sein !

ROMEO

O, se fanent thou me laissent si mécontent ?

JULIET

Quel thou de canst de satisfaction ont ce soir ?

ROMEO

L'échange du voeu fidèle de l'amour thy pour le mien.

JULIET

J'ai donné le mien de thee avant que demande de didst de thou il :
Mais je il devais donner encore.

ROMEO

Le thou de Wouldst le retirent ? dans quel but, amour ?

JULIET

Mais pour être franc, et lui donner le thee encore.
Mais je souhaite mais pour la chose je prends :
Ma générosité est aussi illimitée que la mer,
Mon amour en tant que profondément ; plus que je donne au thee,
Plus que j'ai, pour tous les deux sont infinis.

Appels d'infirmière en dedans
J'entends un certain bruit en dedans ; cher amour, adieu !
Infirmière anonyme et bonne ! Montague doux, soit vrai.
Restez mais, je viendrai encore.

Sortez, en haut

ROMEO

O béni, béni nuit ! Je suis afeard.
Ayant lieu dans la nuit, toute c'est mais un rêve,
Trop flatter-doux pour être substantiel.

Resaisissez JULIET, en haut

JULIET

Trois mots, cher Romeo, et bonne nuit en effet.
Si ce coudé thy de l'amour soit honorable,
Le mariage de but de Thy, m'envoient le mot demain,
Par un que j'obtiendrai pour venir au thee,
Là où et quand le thou se fanent exécutez le rite ;
Et toutes mes fortunes au pied thy que je m'étendrai
Et suivez le thee mon seigneur dans le monde entier.

Infirmière

[ En dedans ] Madame !

JULIET

Je viens, anonyme -- mais si mean'st de thou pas bien,
Je sollicite le thee --

Infirmière

[ En dedans ] Madame !

JULIET

Tantôt, je viens : - -
Pour cesser le costume thy, et me laisser à ma peine :
Volonté de demain où j'envoie.

ROMEO

Prospèrent ainsi mon âme --

JULIET

D'bonne nuit mille fois !

Sortez, en haut

ROMEO

Mille fois le plus mauvais, de vouloir la lumière thy.
L'amour va vers l'amour, comme écoliers de
leurs livres,
Mais amour de l'amour, vers l'école avec des regards lourds.

Retrait

Resaisissez JULIET, en haut

JULIET

Hist ! Romeo, hist ! O, pour une voix des falconer,
Pour leurrer ce dos gland-doux encore !
Le servage est rauque, et peut ne pas parler à haute voix ;
autrement je déchirent la caverne où l'écho se trouve,
Et rendez sa langue bien aérée plus rauque que le mien,
Avec la répétition du nom de mon Romeo.

ROMEO

C'est mon âme qui invite mon nom :
Comment les langues des amoureux sains argent-doux par nuit,
Comme la musique la plus douce à s'occuper des oreilles !

JULIET

Romeo !

ROMEO

Mon cher ?

JULIET

À quelle heure demain
Est-ce que je dois envoyer au thee ?

ROMEO

À l'heure de neuf.

JULIET

Je n'échouerai pas : les 'tis vingt ans labourent alors.
J'ai ai oublié pourquoi j'ai appelé le dos de thee.

ROMEO

Laissez-moi se tenir ici jusqu'à ce que le thou se rappellent le.

JULIET

J'oublierai toujours, pour faire se tenir le thee là,
Se rappelant comment j'aime la compagnie thy.

ROMEO

Et je séjour immobile, ferai toujours oublier le thee,
Oubliant toute autre maison mais ceci.

JULIET

'de Tis matin presque ; Je ferais aller le thee :
Mais pas autre qu'un oiseau dévergondé ;
Qui le laisse sauter à cloche-pied de sa main,
Comme un pauvre prisonnier dans ses gyves tordus,
Et avec un fil en soie le plume en arrière encore,
Si affectueux-jaloux de sa liberté.

ROMEO

Je j'étais oiseau thy.

JULIET

Le bonbon, ainsi je :
Pourtant je devrais tuer le thee avec aimer beaucoup.
Bonne nuit, bonne nuit ! la séparation est telle
douleur douce,
Que je dirai la bonne nuit jusqu'à elle soit lendemain.

Sortez en haut

ROMEO

Insister de sommeil sur des yeux de thine, paix dans le sein thy !
J'étais sommeil et paix, si doux me reposerais !
Par conséquent I à la cellule de mon père fantomatique,
Son aide à implorer, et mon cher hasard à le dire.

Sortie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyonholdem.coolforum.info/index.php
Ravachol
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1552
Age : 34
Localisation : Je bourlingue...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: BABEL FIST Traduction, transmets ta parole   Lun 15 Mai - 0:34

Sur l'idée de Filsde, je tente de traduire villon avec babel fish :

L'Épitaphe de Villon ou " Ballade des pendus "


Human brothers, who after us live,
do not have the hearts against us hardened,
Because, if pity of us poor have,
God will have more early of you mercies of them.
You see us Ci attached, five, six:
As for the flesh, that too much nourished,
It is piéça devoured and rotted,
And us, the bones, let us become ash and powder.
At our evil nobody laughs himself at it;
But request God that all wants to exonerate us!

Brothers let us protest itself you, not must not about it
Have scorn, though were occis
By justice. However, you know
That all men do not have good stale direction.
Excuse, since are stiff for us,
Towards the gossamer threads Marie,
That her grace for us is not dried up,
Us preserving the infernal lightning.
We died, heart us harie,
But request God that all wants to exonerate us!

The rain débués us and washed,
And the sun desiccated and blackened.
Magpies, corbels have us the undermined eyes,
And torn off the beard and the eyebrows.
Never no time we sat
Then that, then there, as the wind varies,
A its pleasure without ceasing carts us,
Plus becquetés of birds than dice to be sewn.
Do not be thus of our brotherhood;
But request God that all wants to exonerate us!

Prince Jesus, who on all has maistrie,
Garde that Enfer does not have to us seigniory:
With him let us have only to make that soudre.
Men, here does not have mockery;
But request God that all wants to exonerate us!

le texte original

Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis.
Vous nous voyez ci attachés, cinq, six :
Quant à la chair, que trop avons nourrie,
Elle est piéça dévorée et pourrie,
Et nous, les os, devenons cendre et poudre.
De notre mal personne ne s'en rie ;
Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

Se frères vous clamons, pas n'en devez
Avoir dédain, quoique fûmes occis
Par justice. Toutefois, vous savez
Que tous hommes n'ont pas bon sens rassis.
Excusez-nous, puisque sommes transis,
Envers le fils de la Vierge Marie,
Que sa grâce ne soit pour nous tarie,
Nous préservant de l'infernale foudre.
Nous sommes morts, âme ne nous harie,
Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

La pluie nous a débués et lavés,
Et le soleil desséchés et noircis.
Pies, corbeaux nous ont les yeux cavés,
Et arraché la barbe et les sourcils.
Jamais nul temps nous ne sommes assis
Puis çà, puis là, comme le vent varie,
A son plaisir sans cesser nous charrie,
Plus becquetés d'oiseaux que dés à coudre.
Ne soyez donc de notre confrérie ;
Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

Prince Jésus, qui sur tous a maistrie,
Garde qu'Enfer n'ait de nous seigneurie :
A lui n'ayons que faire ne que soudre.
Hommes, ici n'a point de moquerie ;
Mais priez Dieu que tous nous veuille absoudre !

_________________
http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikita Sergeïovitch
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 1023
Age : 33
Localisation : inutile
Emploi : inintéressant
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Re: BABEL FIST Traduction, transmets ta parole   Mar 16 Mai - 12:54

LONDON CALLING
original:

London calling to the faraway towns
Now war is declared - and battle come down
London calling to the underworld
Come out of the cupboard,you boys and girls
London calling, now don't look to us
Phoney Beatlemania has bitten the dust
London calling, see we ain't got no swing
'Cept for the reign of that truncheon thing

CHORUS
The ice age is coming, the sun's zooming in
Meltdown expected, the wheat is growing thin
Engines stop running, but I have no fear
Cause London is burning and I, I live by the river

London calling to the imitation zone
Forget it, brother, you can go at it alone
London calling to the zombies of death
Quit holding out - and draw another breath
London calling - and I don't wanna shout
But while we were talking I saw you nodding out
London calling, see we ain't got no high
Except for that one with the yellowy eyes

CHORUS x2
The ice age is coming, the sun's zooming in
Engines stop running, the wheat is growing thin
A nuclear error, but I have no fear
Cause London is drowning and I, I live by the river

Now get this
London calling, yes, I was there, too
An' you know what they said? Well, some of it was true!
London calling at the top of the dial
And after all this, won't you give me a smile?
London Calling

I never felt so much alike, like-a, like-a...

Traduction:

Londres appelant aux villes lointaines font la guerre maintenant est déclarée - et la bataille descendent Londres appelant aux enfers sortent du compartiment, vous des garçons et les filles Londres appelant, maintenant ne regardent pas à nous que Faux Beatlemania a mordu la poussière Londres appelant, voient que nous n'est obtenus aucune oscillation 'Cept pour le règne de cette chose de matraque CHOEUR La période glaciaire vient, le soleil bourdonnant dans la fusion prévue, le blé accroît le fonctionnement mince d'arrêt de moteurs, mais je n'ai aucune cause Londres de crainte brûle et I, je vis à côté du fleuve Londres appelant à la zone d'imitation l'oublient, frère, vous peut se y mettre seule Londres appelant aux zombis de donner stoppé par mort - et dessiner autre Londres de souffle appelle - et je ne veux pas crier mais tandis que nous parlions je vous ai vu incliner la tête hors de Londres appelant, vois que nous n'est obtenus aucune haute excepté celle-là avec les yeux jaunâtres Le CHOEUR x2 la période glaciaire vient, le soleil bourdonnant dans le fonctionnement d'arrêt de moteurs, le blé accroît légèrement l'erreur nucléaire de A, mais je n'ai aucune cause Londres de crainte se noie et I, je vis à côté du fleuve Passez maintenant cette Londres m'appelle, oui, était là, trop 'vous savent ce qu'ils ont dit ? Bien, une partie d'elle était vraie ! Londres appelant au dessus du cadran et après tout ceci, ne me donnerez-vous pas un sourire ? Londres Appelle Je jamais ne me suis tellement senti semblable, comme-un, comme-un...

_________________
In my opinion, we don't devote nearly enough scientific research to finding a cure for jerks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravachol
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1552
Age : 34
Localisation : Je bourlingue...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: BABEL FIST Traduction, transmets ta parole   Mar 16 Mai - 13:02

tu aurais pu resauter les lignes quand même...

_________________
http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikita Sergeïovitch
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 1023
Age : 33
Localisation : inutile
Emploi : inintéressant
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Re: BABEL FIST Traduction, transmets ta parole   Mar 16 Mai - 13:09

j'ai essayé, mais il a mélangé des lignes consécutives pour faire des phrases, auxquelles il a même intégré les "CHORUS"!
le résultat avec ligne sauté est bien moins drole finalement

_________________
In my opinion, we don't devote nearly enough scientific research to finding a cure for jerks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravachol
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1552
Age : 34
Localisation : Je bourlingue...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: BABEL FIST Traduction, transmets ta parole   Mar 16 Mai - 13:11

oki alors...

_________________
http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZardoZ
Gardie(n-ne) du Temple
Gardie(n-ne) du Temple
avatar

Nombre de messages : 470
Age : 33
Localisation : La Guille reprezent
Emploi : Colleur d'affiche pour De Villiers
Date d'inscription : 09/12/2005

MessageSujet: Re: BABEL FIST Traduction, transmets ta parole   Jeu 25 Mai - 16:34

Peignez-le noir

Je vois que une porte et moi rouges le veulent avons peint le noir
Aucunes couleurs je veux désormais qu'ils tournent le noir
Je vois les filles marcher près habillé dans leurs vêtements d'été
Je dois tourner ma tête jusqu'à ce que mon obscurité disparaisse
Je vois que une ligne des voitures et eux sont tous noir peint
Avec des fleurs et mon amour toutes les deux jamais à revenir
Je vois des personnes tourner leurs têtes et regarder rapidement loin
Comme un bébé nouveau-né il se produit juste jour d'evry
Je regarde à l'intérieur de me et vois que mon coeur est noir
Je vois que ma porte et ce rouges a été noir peint
Peut-être alors la défectuosité se fanent loin et ne doit pas faire face aux faits
Son facin non facile vers le haut quand votre monde entier est noir

Pas plus ne veulent ma mer verte vont tour un bleu plus profond
Je ne pourrais pas prévoir cette chose arrivant à vous
Si je regarde assez dur dans le soleil de réglage
Mon amour rira avec moi avant que le mornin vienne

Je vois que une porte et moi rouges le veulent avons peint le noir
Aucunes couleurs je veux désormais qu'ils tournent le noir
Je vois les filles marcher près habillé dans leurs vêtements d'été
Je dois tourner ma tête jusqu'à ce que mon obscurité disparaisse

Je veux voir qu'il a peint, noir peint
Noir comme nuit, noir comme charbon
Je veux voir le soleil épongé dehors du ciel
Je veux voir qu'il a peint, noir peint, peint, peint......


Wah! C'est trop beau...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikita Sergeïovitch
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 1023
Age : 33
Localisation : inutile
Emploi : inintéressant
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Re: BABEL FIST Traduction, transmets ta parole   Mer 25 Oct - 14:23

Sonic youth, Making the nature scene


Going back to these origins
The city is a natural scape
order in the details
Confusion uproar in the whole
In nature reality is selection
the tool of critical intervention
Fragmentation is the rule
Unity is not taught in school
You are an unnatural growth
On a funny sunny street
The city has forgotten you
It's symbols of the past
The meaning of its state
Its order of decay
Stand now in a column
And make the nature scene

Standing now in columns
making the nature scene
making the nature scene
waiting to make their pay
There is no resistance to
the signs along the way
standing all in columns
waiting to make their pay
making the nature scene
Waiting for the day
There is no resistance to
There is no resistance to
Salvation means to count on you
It just means to count on you
Make the nature scene

Making the nature scene
Making the nature scene
Making the nature scene

Going back to these origins
The city is a natural scape
order in the details
Confusion uproar in the whole
In nature reality is selection
the tool of critical intervention
Fragmentation is the rule
Unity is not taught in school
You are an unnatural growth
On a funny sunny street
The city has forgotten you
It's symbols of the past
The meaning of its state
Its order of decay
Stand now in a column
And make the nature scene

Standing now in columns
making the nature scene
making the nature scene
waiting to make their pay
There is no resistance to
the signs along the way
standing all in columns
waiting to make their pay
making the nature scene
Waiting for the day
There is no resistance to
There is no resistance to
Salvation means to count on you
It just means to count on you
Make the nature scene

Making the nature scene
Making the nature scene
Making the nature scene

hum hum...

Jeunesse sonique, faisant la scène de nature

Aller de nouveau à ces origines
La ville est un scape normal
ordre dans les détails
Le tumulte de confusion dans la totalité
en réalité de nature est choix
que l'outil de la fragmentation
critique d'intervention est la règle
On n'enseigne pas l'unité à l'école
que vous êtes une croissance artificielle
Sur une rue ensoleillée drôle
La ville vous a oublié
C'est des symboles du passé
La signification de son état
Son ordre d'affaiblissement
Stand maintenant dans une colonne
Et faire la scène de nature
Se tenir maintenant dans les colonnes
fabrication de la scène de nature
fabrication de la scène de nature
attente pour faire leur salaire
Il n'y a aucune résistance
à les signes le long de la manière
tenir tout dans les colonnes
attente pour faire leur salaire
fabrication de la scène de nature
Attente du jour
Il n'y a aucune résistance à
Il n'y a aucune résistance à
Les moyens de salut de le compter sur toi
des moyens justes de compter sur toi
font la scène de nature Fabrication de la scène de nature
Fabrication de la scène de nature
Fabrication de la scène de nature
Aller de nouveau à ces origines
La ville est un scape normal
ordre dans les détails
Le tumulte de confusion dans la totalité
en réalité de nature est choix
que l'outil de la fragmentation
critique d'intervention est la règle
On n'enseigne pas l'unité à l'école
que vous êtes une croissance artificielle
Sur une rue ensoleillée drôle
La ville vous a oublié
C'est des symboles du passé
La signification de son état
Son ordre d'affaiblissement
Stand maintenant dans une colonne
Et faire la scène de nature
Se tenir maintenant dans les colonnes
fabrication de la scène de nature
fabrication de la scène de nature
attente pour faire leur salaire
Il n'y a aucune résistance à
les signes le long de la manière
tenir tout dans les colonnes attente
pour faire leur salaire
fabrication de la scène de nature
Attente du jour
Il n'y a aucune résistance à
Il n'y a aucune résistance à
Les moyens de salut de le compter sur toi
des moyens justes de compter sur toi
font la scène de nature Fabrication de la scène de nature
Fabrication de la scène de nature
Fabrication de la scène de nature

_________________
In my opinion, we don't devote nearly enough scientific research to finding a cure for jerks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ZardoZ
Gardie(n-ne) du Temple
Gardie(n-ne) du Temple
avatar

Nombre de messages : 470
Age : 33
Localisation : La Guille reprezent
Emploi : Colleur d'affiche pour De Villiers
Date d'inscription : 09/12/2005

MessageSujet: Re: BABEL FIST Traduction, transmets ta parole   Lun 13 Nov - 3:14

Prodigy - The Fat Of The Land 1997
Smack my bitch up

Change my pitch up. Smack my bitch up.

Changez mon lancement Claquent vers le haut ma chienne vers le haut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nikita Sergeïovitch
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 1023
Age : 33
Localisation : inutile
Emploi : inintéressant
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Re: BABEL FIST Traduction, transmets ta parole   Lun 15 Jan - 16:43

King Crimson : Twenty-first century schizoid man

Cats foot iron claw
Neuro-surgeons scream for more
At paranoias poison door.
Twenty first century schizoid man.

Blood rack barbed wire
Polititians funeral pyre
Innocents raped with napalm fire
Twenty first century schizoid man.

Death seed blind mans greed
Poets starving children bleed
Nothing hes got he really needs
Twenty first century schizoid man.


Le Roi Crimson : Homme schizoïdique de vingt et unième siècle

Griffe de fer de pied de chats
Cri perçant de neurochirurgiens pour plus
À la porte de poison de paranoïas.
Homme schizoïdique du premier siècle vingt.

Barbelé de support de sang
Pyre d'enterrement de Polititians
Innocents violés avec le feu de napalm
Homme schizoïdique du premier siècle vingt.

L'aveugle de graine de la mort équipe l'avarice
Poèts mourant de faim la purge d'enfants
Rien des hes ne l'a obtenu vraiment les besoins
Homme schizoïdique du premier siècle vingt.

_________________
In my opinion, we don't devote nearly enough scientific research to finding a cure for jerks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Jasmin
Déporté au paradis socialiste
Déporté au paradis socialiste
avatar

Nombre de messages : 1071
Age : 33
Localisation : Leipzig
Emploi : Epistémologue de combat
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: BABEL FIST Traduction, transmets ta parole   Lun 15 Jan - 17:07

Einstürzende Neubauten: Die Genaue Zeit (1983)

Alles wird Muzak
Alle werden gleich
Wie spät mag es sein?
Die Macht ist ein laufendes Band
und meine Ohren sind Wunden.
Es ist so flach hier.
Muzak für Leichenschauhäuser und Neubauten
angenehm summend
hinterlässt keine Spuren
Akkordnarben
in meinem Gesicht.
Es ist so flach hier.
Wie spät mag es sein?
Hör auf die Stimme deines Herrn.
Auch Lakaien haben Taktgefühl.
Wie spät mag es sein?
Alles wird Muzak.
Alle sind gleich.
Die Macht ist ein laufendes Tonband.
Alles wird Muzak
und alle sind gleich.
Wie spät mag es sein?
Alle Studios der Welt
im gleichen Moment
abschalten.
Wie spät mag es sein?
Es ist so flach hier.
Zwischen 33 und 45
oder im 2-Stundentakt.
Es ist eine Frage der Lautstärke
und alle sind gleich, gleich.


Le temps précis

Tout deviendra des Muzak tous comme peut l'être tard ? Le pouvoir est un volume courant et mes oreilles est des blessures. Il est si plat ici. Le Muzak pour des maisons de regard de cadavre et des reconstructions ronflant ne laisse pas agréablement de traces à des cicatrices de corde dans mon visage. Il est si plat ici. Comment tard peut-il être ? entendre sur la voix de ton monsieur. Des Lakaien ont également un sentiment de synchronisation. Comment tard peut-il être ? Tout devient des Muzak. Tous sont mêmes. Le pouvoir est une bande courante. Tout devient des Muzak et tout est même. Comment tard peut-il être ? Tous les studios du monde dans le même moment hors circuit mettre. Comment tard peut-il être ? Il est si plat ici. Entre 33 et 45 ou dans le 2-Stundentakt. C'est tout une question du volume et est tout de suite, même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BABEL FIST Traduction, transmets ta parole   

Revenir en haut Aller en bas
 
BABEL FIST Traduction, transmets ta parole
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» parole et traduction de chanson chretienne
» La parole et les pensées
» Textes et commentaires de la Parole en ce 3 Avril 2012
» Une Parole biblique compare la destruction des deux Tours du 11 septembre à Babel !
» Traduction du Coran ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du journal Le Cri Du Fennec :: En vrac :: kamoulox et autres jeux-
Sauter vers: