AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 La grève qui était passée inaperçue...

Aller en bas 
AuteurMessage
Captain K
petit père du peuple
petit père du peuple
avatar

Nombre de messages : 1757
Age : 33
Localisation : Palais d'Eté
Emploi : Chef
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: La grève qui était passée inaperçue...   Ven 19 Oct - 2:45

J'ai des copines à la fac de medecine de Marseille...



Citation :
bonjour à tous.
Je vous transmets des informations concernant le mouvement de grêve des étudiants en médecine qui durent maintenant depuis 3 semaines. Si vous n'en avez pas entendu parler, c'est normal car malgrès tous nos efforts nous n'avons quasiment aucun soutient de la part des médias, et les seules informations rapportées le sont de façon erronées.
Je vous envoie donc en lien des vidéos et des prospectus que nous distribuons. Il est aussi important que vous en parliez autour de vous car ces nouvelles mesures vont vous concerner. L'affaire est honteusement étouffée, alors qu'un grand changement de société est en train de se préparer.
https://www.dailymotion.com/related/5354538/video/x38kp8_greve-medecins-marseille-enterremen_politics

https://www.dailymotion.com/related/5372732/video/x375xm_medecins-en-greve-2007

!! ATTENTION !!
MISE A MORT ANNONCEE
DE LA SECURITE SOCIALE
QUE SE PASSE T IL ?

Internes, externes, chefs de clinique, orthophonistes, kines en greve depuis le 27 septembre mais mal relayes par les differents medias

Derriere la volonte demagogique de vouloir redistribuer la demographie medicale, il y a surtout une volonte de ne pas conventionner le plus de medecins possible.

C est a dire de NE PLUS REMBOURSER LES SOINS

POURQUOI LA GREVE ?

Pour proteger la securite sociale
Pour continuer a etre rembourse
Pour un acces equitable aux soins

Et non pour conserver nos « privileges » !!!!


CE QUE NOUS RECLAMONS :

Le retrait de l’article de loi prevoyant le non-conventionnement des jeunes medecins

La creation de reseaux de soins de proximite dans les zones sous medicalisees : un médecin n exerce pas tout seul !

Une formation adaptee a la pratique rurale

SOINS NON REMBOURSES
=PAIEMENT D’UNE ASSURANCE PRIVEE
= FIN DE LA SECURITE SOCIALE A LA FRANCAISE

NON A LA CARTE BLEUE , OUI A LA CARTE VITALE


SOYONS TOUS MOBILISES POUR NOTRE SYSTEME DE SANTE :

FAITES PASSER LE MESSAGE !!!

Regarde cette vidéo!
>
> Cliquer sur ce lien pour la voir : https://www.dailymotion.com/internesengreve/video/x36rl6_internes-en-greve_politics
>
> http://grevejeunesmedecins.com/



passons outre le fait que ces gens ne savent pas faire de vidéos de propagande, et encore moins attirer les caméras sur eux (pas un seul flic sur les vidéos de la manif)

Le syndicat autonome des internes de lyon est sponsorisé par sanofi-aventis et HSBC... Comment voulez vous être crédible comme rebelles avec ça...

En tous cas, leurs revendications sont essentielles, largement plus que les régimes spéciaux que gardent jalousement nos camarades.



On va leur donner des cours d'occupation de facs?

_________________
Is a starman waiting in the skyyyy?

http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pichenettes.toile-libre.org
Filsdecrao
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 1128
Age : 32
Localisation : Le coeur bien au chaud, les yeux dans la bière, chez la grosse Adrienne de Montalant
Emploi : étudiant à temps partiel
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: La grève qui était passée inaperçue...   Ven 19 Oct - 13:04

Tu leur veux du mal aux étudiants en médecine? Ils vont crever en 3 semaines d'un cancer de l'amiante si ils occupent leur fac.

Plus sérieusement, je veux bien croire qu'ils défendent la sécu et que c'est plus glorieux que de défendre sa retraite avec régime spécial... Maintenant j'aimerais savoir ce qu'ils proposent pour réduire le trou de la sécu. Par exemple, que pensent-ils de la consultation à 22€ alors qu'elle était à 18 il y a 5 ans. Sont-ils prêts à lacher çà ou s'agit-il d'un avantage acquis?

En fait, je trouve un peu facile de dénoncer le corporatisme des cheminots et pas celui des médecins. Comme chaque profession, ils mettent de grandes causes pour masquer des revendications beaucoup plus terre à terre. Pas forcément à tort d'ailleurs. Si eux ne défendent pas leur gamelle, personne ne le fera pour eux. Mais çà ne suffira pas à me faire pleurer sur les malheurs de ces pauvres médecins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 2231
Age : 38
Localisation : out from out there
Emploi : on parle pas de choses qui fâchent
Date d'inscription : 21/10/2005

MessageSujet: Re: La grève qui était passée inaperçue...   Ven 19 Oct - 14:01

Tu vois ce qui me dérange dans votre attaque à ceux qui font la grève pour les régimes spéciaux, c'est qu'on dirait que vous parlez comme les journaux des grandes chaines. Fallait peut-être aussi écouter certains responsables syndicaux qui ont mis le doigt sur un point très important:
Dans la logique de casse sociale, on pointe du doigt certains pour leurs avantages, on sectionne un maximum par corporation... Pour les syndicats c'est ce point qui doit être inadmissible.
Faut pas se leurrer, il y a un grand rendez-vous en 2008 sur les retraites, toutes les retraites. Alors pourquoi ne pas attendre 2008? Parce que ce sera déjà ça en moins dans la balance des employés. Un moyen de pression de moins. Et je le répète, le marché du travail mon cul! Keynes a sur ce point raison, entre employeur et employé (et l'Etat quand il est dans le processus), c'est une histoire de rapport de force. Rapport de force dans tous les compartiments jusqu'aux retraites. Alors oui, ils ont raison de gueuler les cheminots. On explose la grille des régimes spéciaux, ok. Mais quand il va y avoir la question de quel travail est vraiment pénible (btp et autres), il n'y aura plus de base de négociation pour les syndicats, et les gens qui auront des tafs encore plus pourris que les autres pourront aller se faire mettre car ils seront au régime général comme tout le monde (c'est beau une société solidaire).

En ce qui concerne la sécu, je donnerais simplement deux éléments qui expliquent que le trou de la sécu est une connerie:
- le ministère de la santé s'est servi allègrement dans la caisse pour construire des hopitaux et pour d'autres choses encore (je rappelle que cette caisse n'est pas la même... La sécu est là pour protéger les gens, rien de plus et c'est déjà énorme)
- les plus grandes entreprises françaises ont des arrièrés d'Urssaf de plus de 20 ans.
Est-ce qu'il y a un trou? Je ne pense pas. Juste l'Etat préfère voir qu'une partie de son déficit apparaisse sur les compte de la sécu, et les grandes entreprises jouent le chantage de la délocalisation et de licenciements massifs pour ne pas payer ce qu'elles doivent.
Pour la petite histoire, ma grand mère était dans les instances dirigeants de la CRAM. Elle était affolée par les dépenses qui étaient faites alors que ce n'était pas à la sécu de le faire. Il y a même des sections d'autoroutes qui ont été financées par cette caisse. Autoroutes que le gouvernement précédent a bradées à ses amis.
Et maintenant c'est nous qu'on trinque... Alors qu'il serait temps que nos gouvernants passent au gril et répondent de leurs actes.

Qu'on aille me parler de démocratie et de justice sociale après...

_________________
"On est puceau de l'horreur comme on l'est de la volupté. Comment aurais-je pu me douter moi de cette horreur en quittant la place de Clichy? Qui aurait pu prévoir avant d'entrer vraiment dans la guerre, tout ce que contenait la sale âme héroïque et fainéante des hommes?" L.F. Céline, Voyage au bout de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captain K
petit père du peuple
petit père du peuple
avatar

Nombre de messages : 1757
Age : 33
Localisation : Palais d'Eté
Emploi : Chef
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: La grève qui était passée inaperçue...   Dim 21 Oct - 14:15

Vous êtes deux marxistes de zinc.

Le premier qui fait gna-gna-gna les toubibs sont des bourgeois et l'autre qui pleure sur le rapport de force et nous fait un historique de la Sécu, franchement j'aurais du m'en douter.

Ma remarque sur les régimes spéciaux était volontaire pour vous provoquer, et ça a marché. C'est de ça que je veux parler; de ce blocage. La question la plus importante dans la mobilisation actuelle, c'est que le public peut faire ce que le privé ne peut pas. Ce qui m'emmerde, c'est que le vieux principe syndical du public moteur des droits sociaux du privé est mort et entérré depuis un demi siècle! Tant que le public ne se positionnera pas OUVERTEMENT en faveur des régimes généraux, personne ne le fera, arrêtez de rêver!

Ensuite, et parce que ce post était pour parler du secteur de la santé et pas de la CGT-je-me-finance-sur-les-caisses-de-l'UIMM-et-je-vais-pleurer-que-c'est-un-complot, je vais répondre à la question du corporatisme des toubibs.
Oui, les toubibs sont des corpos. Mais pas tous! Camarade Fils des âges farouches, c'est pas parce qu'on s'est fait virer par les corpos que tous les élèves médecins en sont. C'est le système qui fait cela. Et à l'intérieur, il y a des mecs qui refusent ce système. Seulement, ils se retrouvent entre l'enclume des corpos bien gras et le marteau (ou la faucille) des trous du cul qui les jalousent.
Ma copine de Marseille me disait qu'elle s'apercevait qu'elle serait respectée en tant que médecin, mais que tout le monde lui reprocherait jusqu'à la fin de sa vie d'en être une, sous prétexte qu'elle gagnera du blé. Merde! Ce que tu dit, Filsde, c'est de la réflexion de comptoir! Gnagnagna les toubibs ils se bougent que quand ça touche à leur porte-monnaie (comme les fonctionnaires, d'ailleurs!). En attendant, à ce que je vois des revendications de ce mouvement, c'est bien une profonde volonté de ne pas foutre en l'air un système solidaire! il faut soutenir ces gens, et pas leur claquer la porte au nez en les traitant de corpos. Le défi de l'enseignement de la médecine, c'est un défi à long terme. Le refus d'augmenter le numerus clausus pendant 30 ans, ça nous met dans la merde pendant 50 ans à partir d'aujourd'hui! Le déconventionnement des médecins, ça veux dire la mise à mort de la solidarité. Nous, on s'en fout, on est étudiants, on aura un joli salaire, au moins un truc suffisant pour se soigner. C'est un combat pour les autres, encore une fois, et pour une fois qe ces corpos de médecine, pharma et consorts se bougent le cul, eh bin ça mérite d'être suivi.

Merde.

_________________
Is a starman waiting in the skyyyy?

http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pichenettes.toile-libre.org
Steph
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 2231
Age : 38
Localisation : out from out there
Emploi : on parle pas de choses qui fâchent
Date d'inscription : 21/10/2005

MessageSujet: Re: La grève qui était passée inaperçue...   Dim 21 Oct - 17:04

Je t'emmerde, puisque tu penses que d'avoir des réflexions marxistes c'est réactionnaire et rétrograde. Je ne vois pas en quoi on peut être opposé à l'action des médecins en grève qui s'inquiètent du rôle solidaire de la santé française. Je précisais juste que les racines du mal sont dans une gestion de l'Etat faite par des gens qui s'en branlent et qui font des accords avec leurs amis. C'est grave de ne pas essayer de comprendre la situation en amont. Ce qui se passe en ce moment est ce que 53 % des Français veulent, sauf que comme ils ne sont pas informés de la réalité des faits, on ne sait pas si ils le veulent vraiment ou si ils sont tout bonnement abrutis...
Je continue à penser que la démocratie est très mal en point en France. Et que les questions sociales sont aussi mal engagées. La crise est bien plus profonde entre des gouvernants qui n'ont pas été capables de prévoir ou ne l'ont pas voulu par populisme.
Et puis je m'en tape pas qu'un médecin gagne bien sa vie. Bordel, c'est tendu de l'être, ils ont aussi la vie et la santé des gens entre leurs mains, c'est essentiel et c'est dur. Normal qu'ils soient bien payés. Et c'est tant mieux que certains d'entre eux se battent pour conserver un système solidaire. Je pense même que par rapport au métier qu'ils pratiquent, c'est logique.
Réponse sur le rapport de force: discute un peu avec des travailleurs du privé qui ont des conventions pourries parce que les structures dans lesquels ils bossent ne permettent pas d'avoir des négociations équitables sur leur métier, et on en reparlera. Tous mes potes qui bossent en PME pourraient t'en parler, des plans où on te promet un CDI et d'un coup tu te retrouves devant un CNE, où tes heures sup' disparaissent comme par enchantement. Ouais c'est du marxisme de comptoir et alors j'aime la bière. Sauf que si les mecs de gauche qui veulent le pouvoir étaient plus souvent au comptoir, ils se rendraient compte de ce que pensent les gens, les "vrais gens", et pas leurs potes du 4° arrondissement de Lyon ou du 20° à Paris. Oui, c'est la vraie vie, ça, c'est un rapport de force et malheureusement c'est comme ça. Les manifs des personnels de santé ne sont pas retransmises par les medias, et c'est quoi à ton avis. C'est juste les ultra libéraux qui dominent les moyens de communication, donc qui ont le pouvoir (pour une fois c'est pas de Marx ce schéma).
Ce qui me fait hurler, c'est bien la façon dont le dialogue social s'ouvre en ce moment. C'est bien concerté, mais sans les partenaires sociaux. Et personne ne monte au créneau. Il y a ne serait-ce qu'il y a dix ans, le pays aurait été bloqué. Mais bon, on est sur la contre offensive de la droite décomplexée... Faut pas s'étonner.

_________________
"On est puceau de l'horreur comme on l'est de la volupté. Comment aurais-je pu me douter moi de cette horreur en quittant la place de Clichy? Qui aurait pu prévoir avant d'entrer vraiment dans la guerre, tout ce que contenait la sale âme héroïque et fainéante des hommes?" L.F. Céline, Voyage au bout de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filsdecrao
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 1128
Age : 32
Localisation : Le coeur bien au chaud, les yeux dans la bière, chez la grosse Adrienne de Montalant
Emploi : étudiant à temps partiel
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: La grève qui était passée inaperçue...   Lun 22 Oct - 0:46

Ce que je trouve un peu facile, c'est de dire que les syndicats de fonctionnaires sont de vilains réacs qui ne veulent pas être payés moins pour que le péquin du privé puisse prendre sa retraite à 85 ans au lieu de 90, et que les syndicats de médecins soient de gentils progressistes et que c'est pas grave qu'il veulent pas lacher une miette de leurs avantages acquis. (Promis j'arrête les phrases de 11 lignes)

Que les médecins gagnent plein d'oseille, tant mieux pour eux. A bac+12, c'est le contraire qui serait révoltant. Qu'ils réclament toujours plus de thunes, c'est humain. Qu'on leur lache tout ce qu'ils veulent dès qu'ils font un caprice, c'est déjà moyen. Pour mémoire, lors du passage de 18 à 20€ la consultation, Patrick Pelloux évaluait dans Charlie l'augmentation mensuelle à 900€ en moyenne. Avec encore 2€, on arrive à 1800. Plus 450 pour la hausse prochaine à 23€. On est à 2250€ d'augmentation. Que celui qui a déjà touché un salaire de ce niveau, même pour une semaine de 70h me jette le premier bistouri.

Ajoutons qu'ils sont encore une majorité à refuser de prescrire des médicaments génériques, qu'ils pratiquent souvent des dépassements d'honoraires, que la plupart des hospitaliers prennent des patients privés qui paient super cher (et à qui on met deux desserts sur l'ardoise de l'hôpital)...

Bref, oui les médecins sont des corpos. Et les exceptions sont des couillons d'idéalistes qui croient que leur métier c'est de sauver des gens. De même que j'ai connu un prof qui pensait qu'il était payé à faire de ces élèves des gens cultivés avec l'esprit critique, et même un contrôleur TCL aimable. Ce sont des cas isolés. De ces gens qui ont du exister dans un passé idéal qui est du passé depuis au moins 40000 générations.

Après, peut-être qu'ils ont raisons, les internes, de faire grêve. J'en sais rien. Mais qu'il arrêtent de jouer les Robins des bois. Ils défendent leurs intérêts et il suffit de rencontrer n'importe quelle huile de l'ANEMF (la corpo nationale de médecine) pour s'en convaincre. Mais encore une fois, personne ne le fera pour eux donc ils ont un peu raison quelque part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captain K
petit père du peuple
petit père du peuple
avatar

Nombre de messages : 1757
Age : 33
Localisation : Palais d'Eté
Emploi : Chef
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: La grève qui était passée inaperçue...   Lun 22 Oct - 3:48

Filsdecrao a écrit:
couillons d'idéalistes

Et voilà. Tu es tombé dedans... Le piège était grossier, tout de même, mais tu es dedans

_________________
Is a starman waiting in the skyyyy?

http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pichenettes.toile-libre.org
Steph
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 2231
Age : 38
Localisation : out from out there
Emploi : on parle pas de choses qui fâchent
Date d'inscription : 21/10/2005

MessageSujet: Re: La grève qui était passée inaperçue...   Mar 23 Oct - 12:42

Captain K a écrit:
En attendant, à ce que je vois des revendications de ce mouvement, c'est bien une profonde volonté de ne pas foutre en l'air un système solidaire! il faut soutenir ces gens, et pas leur claquer la porte au nez en les traitant de corpos.

Ben tu vois, avec Filsde c'est pas gagné. Serait-il traumatisé par les médecins? Y a du pathologique là-dedans... Je sais pas mais ma dentiste lit Charlie, mon médecin de famille n'est pas une grosse conne, mon ophtalmo est complètement allumée mais sympa... Je me pose des questions quant aux réflexions de Filsde sur les membres des services de santé. Faut arrêter l'amalgame et mettre tout le monde dans le même panier, c'est aussi con qu'être raciste.

Ce en quoi j'aurais un avis plus ou moins partagé, c'est sur qui va faire grêve. Et là, on pourra se rendre compte que le monde médical est ultra hétérogène. Un pédiatre ou un cardiologue, ça n'a rien à voir socialement parlant (je parle pas de la pratique, c'est évident que c'est différent). Le second fait souvent partie d'une élite bien plus que le premier, et ses réflexes seront influencés par ce fait (quand on est sur le bottin du tout Paris, on appartient aux couches supérieures de la société... J'arrête la démo ici puisque un étudiant qui a eu son bac connaît la suite du mécanisme).
Je le redis quand même pour Filsde: mais HEUREUSEMENT que les personnels de santé se battent pour le système solidaire, le conventionnement des médecins et tout ça. Qui mieux qu'eux peut le savoir? Par contre, personne se bouge autour de ce sujet à part ça. C'est dingue... J'ai beaucoup aimé la réflexion d'une prof d'histoire à propos de la lettre de Guy Môquet; elle trouve ça complètement vidé de son sens, et surtout très cynique en pensant qu'à l'heure actuelle le gouvernement est en train de défoncer tout le programme du CNR et que Sarko force les établissements scolaires à faire lire cette lettre. Je suis peut-être un vieux con, mais je m'inquiète vraiment de ce qui se passe au niveau politique dans ce pays. Qui dit politique dit social, sociétal, économique. Et ça fait peur!!! Je me demande combien de mouvements comme celui des médecins vont passer complètement à l'as aux infos qui préféreront mettre en lumière les voyages de notre super président ou les chroniques d'un savetier dans le Loir-et-cher (un petit métier amené à disparaitre, faute à cette mondialisation galopante, à la désertification des zones rurales et des immigrés clandestins qui, heureusement, sont boutés jusqu'à Bamako par Capitaine Hortefeux).

Au secours, on a le mélange Reagan-Pétain au pouvoir... Décidément, je suis persuadé que les conservateurs tapent fort (et je crois pas me planter).

_________________
"On est puceau de l'horreur comme on l'est de la volupté. Comment aurais-je pu me douter moi de cette horreur en quittant la place de Clichy? Qui aurait pu prévoir avant d'entrer vraiment dans la guerre, tout ce que contenait la sale âme héroïque et fainéante des hommes?" L.F. Céline, Voyage au bout de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La grève qui était passée inaperçue...   

Revenir en haut Aller en bas
 
La grève qui était passée inaperçue...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un fait passé inaperçu ou les bienfaits de l'eau bénite.
» Comment s' est passé votre rentrée?quelle classe?vos profs?
» Dictée 6e passé simple/imparfait thème création du monde
» [Résolu] Être passé ou avoir passé ?
» Accord participe passé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du journal Le Cri Du Fennec :: Et si on se prenait au sérieux ? :: Le fennec fait de la politique-
Sauter vers: