AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Un texte pour hystériser Alex

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Captain K
petit père du peuple
petit père du peuple
avatar

Nombre de messages : 1757
Age : 33
Localisation : Palais d'Eté
Emploi : Chef
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Un texte pour hystériser Alex   Dim 21 Jan - 18:53

La mailing-list de coordination des luttes a reçu ça:

Citation :
Bonjour,

Après ce titre volontairement provocateur, commençons.

Depuis un certain temps je reçois les lettres de la "coordination des luttes", je les lis toujours avec intérêt mais aussi avec une pointe de scepticisme. Je vais peut-être passer pour un odieux réactionnaire, ou peut-être pire, aux yeux de certains d'entre vous, qui ne prendront pas le temps de comprendre ce que je vais dire, mais qu'importe.

Après tout, les "militants" ont pour but de faire bouger les mentalités (pour simplifier) , mais qui fait bouger celles des militants? j'aimerais donc vous faire part d'une réflection sur les modes d'action que l'on utilise. Sur le fond je n'ai pas grand chose a repprocher (quoique, des fois...). Accrochez-vous, c'est long.

Par exemple, n'êtes-vous jamais frappés par la redondances des tracts. A force de lire les mots "unité" "lutte" "revendication" "liberté" "liberticide" (et j'en passe!), vous parlent-ils encore? Vous êtes vous déjà posé la question du sens de ces mots? Que veulent-ils dire pour vous, mais surtout, que veulent-ils dire pour une personne qui ne serait pas d'accord?
Par exemple La "politique sécuritaire" est un "liberticide" pour les uns et un vecteur de "libertés" pour les autres. Le "liberalisme" est une idéologie qui "écrase les pauvres" pour les uns et qui, pour les autres, est strictement "égalitaire", car "les pauvres" ne serait rien d'autre que des "flemmards".

Vous ne pouvez pas le nier, la pensée libérale n'est pas fausse, elle a obéit à des logiques. Ces logiques sont même particulièrement efficaces et simples, d'où son succés.
Après tout pourquoi faire payer plus de prélèvements obligatoires aux personnes qui gagnent le plus d'argent (ils le méritent d'avoir cet argent)? Ca incite a rien faire!! Cela fait fuire les capitaux!
Ca vous choque ce que je viens de dire? Vous avez bien raison, mais reconnaissez que c'est "logique"! La pensée libérale ne s'est pas imposée uniquement à cause du "matraquage médiatique". Ca n'est pas négligeable, mais si elle n'avait réelement aucun sens, elle ne se serait jamais propagée.
Outre le fait de comprendre ces logiques il faut aussi bien se rendre compte que ce qui nous permet de réfuter ces idées c'est d'abbord la croyance en un idéal mais aussi une certaine culture. Il faut quand même evoluer dans un milieu social bien "anormal" pour comprendre (et pire) adhérer a Marx, Proudhon, Bourdieu, Levy-Strauss... Vous trouvez le monde universitaire normal vous? A force d'habitude, a évoluer dans ces idée trop longtemps et a discuter qu'avec des gens qui les partagent on oublie la difficulté qu'on a eu à les apprendre.

Ces pensés ne vont pas de soit c'est que qui fait leur force et actuellement leur faiblesse. Car l'une des raisons de la propagation de la pensée dominante est la mode des "petites phrases" qu'utilisent les "médias".
On a pas "trop d'informations" on en a pas assez! C'est assez simple à prouver : Si je dis "Il y a la dette, il faut réduire les dépense publique", cette idée est tellement ancrée dans les mentalités que je n'ai pas à l'expliquer, et la solution (contenue dans la phrase!!) semble couler de source.
Alors que si je dis "La dette c'est du pipeau, le service publique est plus important", j'ai dis plus ou moins le même nombre de mots que la phrase précédente mais l'idée ne passe pas. Et je suis sûr que même parmis vous certains me demanderont des justification a propos de la dette!
Je suis alors obliger de me justifier ce qui me fait perdre du terrain sur les idées suivantes (qu'il faudra aussi justifier).
Inversement, un démagogue qui tient un discours trop longtemps révélera ses propres contradictions. Cette logique de la petite phrase a permis a des personnes comme Sarkozy de paraître droit dans ses bottes alors que sur la durée il se contredit systématiquement et bien souvent ses idée ont des contradictions internes! Plus on parle plus les failles des raisonnements tendent a aparaitre.

Les tracts c'est pareils. Mais là, les petites phrases font échos à la pensé dominante... du militant! Quelqu'un qui n'est pas d'accord à la base aura la même réaction face au tract que nous lorsqu'on entend un "il faut passer les banlieux au karsher"

J'en entends déjà chuchoter :"Non mais les gens ils ne prennent pas le temps de lire on est dans une société de zapping...". Eh bien sachez que c'est ce qu'on apprend aux journalistes! On leurs apprend que les gens ne peuvent pas se focaliser sur plus d'un sujet à la fois et qu'ils décrochent au bout de 30 secondes! C'est un journaliste de France 3 qui m'as dit ça. Vous trouvez ça inquiétant? Vous voulez vraiment vous differencier des journalistes? Prennez le temps! Vous croyez vraiment que c'est en rajoutant une louche de petites phrases que les gens vous se mettre a réfléchir? La reflexion est une habitude a prendre. Si vous voulez vraiment faire quelque chose de révolutionnaire, ne prenez pas les gens pour des cons! Qu'importe si les idée sont complexes : on peut être simple sans être simpliste.

Les tracts c'est une chose, mais le reste c'est pareil. J'ai été bluffé pendant le CPE de voir avec quelle rapidité le mouvement s'est structuré. Toutes les structures ont été mise en place (AG, comissions,manifestation, vote...) avec une tel rapidité, qu'il était flagrant qu'elles étaient bien rodées! Et pour cause : ces techniques ont toutes entre 40 ans et plusieurs siècles.
Ok, je veux bien qu'il fallait faire un truc dans l'urgence, je comprend donc qu'on ai utilisé des techniques qui avaient fait leurs preuves. Mais le truc c'est qu'il a été impossible d'en sortir! Ce moment d'ébullation unique aurait pu être le foyer de nouvelles méthodes, ou simplement d'une réflexion sur "l'action" mais à part deux trois cas isolés, pas grand choses n'a pointé son nez.

Certaine de ces méthodes n'ont même plus aucun sens. Prenons les Sit-in.
Le sit-in (et non sitting), est une technique qui s'est dévelloppée dans le cadre de la lutte des noires américains dans les années 60. L'objectif était de s'assoire tranquillement dans un lieu (bar...) où les noirs étaient interdit, comme n'importe quel citoyen. Ensuite ils se faisaient vider sans broncher. Dans ce contexte cette action est forte, car c'est simplement se considérer comme un humain comme les autres. Mais s'assoire au milieu d'une route, ça vaut quoi?

Certain parmis vous ce sont peut-être fait gazer par des CRS. Vous avez vu comment ça marche? C'est juste un petit coup de "pshit-pshit" et pouf : 200 personnes, à des dizaines de métres a la ronde, ont l'impression qu'il vont étouffer pendant plusieurs dizaines de secondes, aveugle au milieu d'un chaos de gens qui se ruent vers l'échapatoire le plus proche.

Quand je vois avec quel facilité les méthodes de luttes classiques sont désamorcés. Je me dis qu'il est grand temps d'en inventer de nouvelles. Mêmes les manifestations et les grêves n'ont plus d'échos (sauf excéptions). Pour les premières, les politiques invoque le fait que ca n'est pas la rue qui gouverne, et pour les secondes les journaux relais les usagers mécontents (surtout pour les transports) ou les propos de PDG "saignés au quatres veines" sous la menace de la concurence internationnale!

Ces méthodes sont utiles, parfois même, d'une efficacité redoutable. Mais bien souvent, au mieux, elles ne font que temporiser. Le temps c'est important alors ces méthodes le sont. Mais il serait bien de profiter de ce temps pour penser la suite.

J'entend déjà la reflexion classique "ouais c'est bien beau ce que tu dis, mais tu propose quoi?". Déjà si vous vous posez cette question je n'aurais pas écris ce mail pour rien!
Mais surtout, il faut arrêter de tout penser dans l'urgence! On est persuadé que si on détourne le regard trois secondes le monde sera un champs de ruine sous le joug d'une poignée de fascistes.
N'oubliez pas que de dire qu'on a "pas le temps" c'est aller dans le sens de la pensée dominante! La menace terroriste, la menace de la concurence internationnale, la menace de chômage, ça pousse a quoi a votre avis?
Si vous prenez le temps de savoir précisément ce que vous voulez, ça sera déjà bien. Et je crois que si on sait precisément ce qu'on veut, le comment coule de source.

Bon, tout n'est pas noir, il y a des gens qui réfléchissent à ce qu'est et ce que celà signifie "d'agir" . On a de bon exemples avec le film "Les Yes Men", ou encore "TAZ" d'Hakim Bey. Mais aussi internet!
Je suis de ceux qui croit qu'internet va complétement changer la donne. Et quand on voit avec quelle violence et quelle rapidité le réseau s'est vérouillé, d'abbord avec les règles morales, puis par les sociétés de commerce, je me dis que certain le redoutent un peu. Allez voir du côté de l'"informatique de confiance" ou des "DRM" pour vous en convaincre.
Internet est aussi la source de l'une des culture la plus facinante et subversive du moment : la culture libre. Ce sont des gens qui on créés une licence (le copyleft ou GPL ou créative common) qui plutôt que de vérouiller un savoir (un disque, ou un logiciel...), interdit qu'on l'empêche d'être copié et diffusé librement! Ce qui est absolument génial dans cette culture c'est qu'ils ont réussis à se sortir de la sempiternelle lutte de front contre les symboles du pouvoir.
Durant le CPE, j'ai été attéré, surtout sur la fin, de voir la quête de certains à aller aux endroits où ils auront le plus de chance de narguer des CRS.
Cette opposition bête contre des pouvoirs réduits a des stéréotypes est pour moi l'une des principale raison de "l'essouflement du mouvement". L'élan porteur d'idée n'est devenu qu'un échange de baffes.
La culture libre est particulièrement redoutable car elle ne s'oppose pas directement aux structures de pouvoir (il y a quand même régulièrement des empoignes, voir l'affaire de la DADSVI) mais fait vivre(!) son idée avec ferveur en attendant simplement qu'elle se propage. Lorsque l'on voit l'inventivité et l'effervecence de ce milieu je me dis que la technique est pas mal. Après tout l'exemple est la meilleure pédagogie.

Merci de m'avoir lu, je vous souhaite un excelent avenir.

Cordialement


J-L


J'aime bien; chouette analyse. Une réponse envoyée par la mailing list:

Citation :
Bonjour,
Je te relirais quand tu aurras féminisé ton texte parceque là
effectivement avec le thon que tu emploit effectivement ça fait vraiment
donneur de leçon et donc je n'ai pas lu le texte (que le début) mais si tu
le féminise et que tu me le renvoi. promis je te répondrais sérieusement.
Cordialement
Un camarade

y'a de ces cons. Rien que pour ça j'aime bien ce J.L.

_________________
Is a starman waiting in the skyyyy?

http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pichenettes.toile-libre.org
Jean-Jasmin
Déporté au paradis socialiste
Déporté au paradis socialiste
avatar

Nombre de messages : 1071
Age : 33
Localisation : Leipzig
Emploi : Epistémologue de combat
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: Un texte pour hystériser Alex   Lun 22 Jan - 16:27

Je ne comprends pas la réponse, ni le fait de "féminiser" un texte. Et si cet homme veut employer des thons, il a le droit après tout. Sinon, c'est intéressant, c'était ma discussion de samedi soir, ou un bout (notamment sur la dictature de la logique et de l'insertion de la logique comme régulatrice de comportements et de structures humains).
Le logiciel libre comme exemple de l'alternative préférable à la lutte suicidaire rejoint aussi les idées de création de paradigme (dominant, pour reprendre le terme complet de Kuhn) que j'avais exposées dans la discussion sur ce forum il y a quelques mois. Les exemples ne manquent pas, quand on pense à la lampe électrique qui est devenue indispensable du jour au lendemain, l'aspirine qui elle aussi a envahi toutes les salles de bain sans bruit, et le téléphone portable aujourd'hui. Ca marche avec des inventions, ca marche aussi avec et surtout avec des idées.
Les moyens de résistance et de communication dans les mouvements sociaux se diversifient quand même depuis quelques années, pensons aux décrochages spontanés, au passage volontaire au tarif de nuit, à la gratuité des transports comme signe de mécontentement, les actions des stagiaires, les manifestations festives... tout avance si on regarde un peu devant soi et que l'on sort, comme il le dit bien, de son "cocon universitaire" dans lequel on regarde sans arrêt les yeux brillants vers Mai 68 en se disant que eux c'étaient des vrais et que c'était mieux avant. Non, certains sont créatifs, certains ne font pas que se plaindre.
Après, à l'auteur du texte comme à celui de la réponse, Questions pour un champion leur offre un Bescherelle, mais ca c'est mon côté chiant il parait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 2231
Age : 38
Localisation : out from out there
Emploi : on parle pas de choses qui fâchent
Date d'inscription : 21/10/2005

MessageSujet: Re: Un texte pour hystériser Alex   Lun 22 Jan - 18:58

Ce petit texte fait plaisir (mais comment t'as eu ça espèce de crypto gauchiste mitterrandien??).
Ca me rappelle un numéro de Teknikart à l'époque où c'était bien (c'est dire si ça remonte): ils faisaient un tour d'horizon de l'Amérique du Nord contestataire, et ça tuait grâve au niveau des moyens mis en oeuvre et des organisations. Les trucs testés par les anti-mondialisation (avant qu'ils ne se transforment en lopettes d'altermondialistes hippies) avec la brigade des clowns, l'utilisation d'internet pour des communications rapides permettant des actions surprises type --- vous êtes avec votre ordi portable dans la rue et là, une famille se fait expulser pour aller prendre un aller simple pour Bamako. Ni une ni deux vous trouvez une zone Wi-Fi depuis le banc où vous vous êtes posés pour balancer à la mailing list de potes qui soutiennent les collectifs et bing... Sit-in pour empêcher l'expulsion d'abord avec vos potes du quartier puis les autres qui habitaient plus loin, le tout rejoint par des potes de potes et des passants qui trouvent que vous avez raison. Score final: même si la famille se fait expulser, vous êtes sûr que cela aura fait du bruit (et qu'il y aura des images qui circuleront avec un peu de chances et une petite caméra), ce que détestent le plus les gouvernants. ---
Ce cas pourrait se faire en France, mais il ne se fait qu'au Canada et dans certains coins des USA.
De même qu'utiliser les logiciels ouverts fait partie du refus de la société telle qu'elle s'impose à nous ou bien chercher des alternatives à la consommation de masse (passer un contrat entre un immeuble et un petit exploitant de la région pour acheter ses légumes par exemple). Tous ces modes d'actions doux sont des ouvertures pour une nouvelle contestation qui engendre des idées sur l'économie et la société.
Mai 68 est derrière nous, nous le glorifions encore et nous en avons fait une chimère, comme un âge d'or, ce qui est une connerie. Le mouvement du CPE était par beaucoup d'aspects plus sérieux, plus responsable que 68. Nous ne nous en rendons pas encore compte, c'est trop frais. Ce qui est dommage, c'est que nous avons oublié de poser des jalons pour la suite. Mais ce n'est pas fini...

_________________
"On est puceau de l'horreur comme on l'est de la volupté. Comment aurais-je pu me douter moi de cette horreur en quittant la place de Clichy? Qui aurait pu prévoir avant d'entrer vraiment dans la guerre, tout ce que contenait la sale âme héroïque et fainéante des hommes?" L.F. Céline, Voyage au bout de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravachol
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1552
Age : 34
Localisation : Je bourlingue...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Un texte pour hystériser Alex   Mar 23 Jan - 21:12

Steph a écrit:
Le mouvement du CPE était par beaucoup d'aspects plus sérieux, plus responsable que 68.

C'est tellement gros ton appeau mon cher steph, je ne te traiterais même pas de gros stalinien !

_________________
http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 2231
Age : 38
Localisation : out from out there
Emploi : on parle pas de choses qui fâchent
Date d'inscription : 21/10/2005

MessageSujet: Re: Un texte pour hystériser Alex   Mer 24 Jan - 1:16

Quand je parle de sérieux, je parle de maturité. Et je ne fais que reprendre le constat d'un prof de socio proche des milieux gauchistes. Il ne faut pas me faire dire n'importe quoi. Mais cela vient aussi du fait que même si notre génération entre plus tard dans la vie active, les problèmes qui nous sont posés sont plus graves que ceux de nos parents, ce qui tend à nous interroger beaucoup plus et à nous responsabiliser face à la situation. C'est pour cela que nous nous devons de sortir du mythe de 68, car notre propre histoire doit avoir son poids, pour que nous puissions nous aussi prendre un repère symbolique fondateur comme nos parents l'ont eu avec 68. Je ne pose pas cela comme une attaque contre notre passé.

_________________
"On est puceau de l'horreur comme on l'est de la volupté. Comment aurais-je pu me douter moi de cette horreur en quittant la place de Clichy? Qui aurait pu prévoir avant d'entrer vraiment dans la guerre, tout ce que contenait la sale âme héroïque et fainéante des hommes?" L.F. Céline, Voyage au bout de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un texte pour hystériser Alex   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un texte pour hystériser Alex
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» petit texte pour démontrer aux élèves que le correcteur orthographique n'est pas fiable à 100%
» Texte pour dire son refus de participer à la validation du socle commun, des idées?
» Un modèle syntactico-prosodique pour la synthèse de la parole à partir du texte en arabe standard voyellé
» recherche texte pour collégiens sur le racisme
» Texte de la congrégation pour la doctrine de la foi et l'Eschatologie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du journal Le Cri Du Fennec :: le Fennec est à Lyon... :: Sous les préfabriqués, la plage-
Sauter vers: