AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 le libéralisme... et la constitution européenne !

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Steph
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 2231
Age : 38
Localisation : out from out there
Emploi : on parle pas de choses qui fâchent
Date d'inscription : 21/10/2005

MessageSujet: Re: le libéralisme... et la constitution européenne !   Mer 30 Nov - 11:17

le programme du CNR a été fait en consensus, mais ce sont les résistants ffi et ftp (vraiment de gauche) qui ont traité la page sociale.
En 36, Léon Blum n'était pas seul, et les accords de Matignon se sont faits après des grèves. Et toutes les revendications ont été acceptées. Et aux réunions de la SFIO, on chantait encore l'Internationale... O tempora o mores.

_________________
"On est puceau de l'horreur comme on l'est de la volupté. Comment aurais-je pu me douter moi de cette horreur en quittant la place de Clichy? Qui aurait pu prévoir avant d'entrer vraiment dans la guerre, tout ce que contenait la sale âme héroïque et fainéante des hommes?" L.F. Céline, Voyage au bout de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prospero
Courageu(x-se)
Courageu(x-se)
avatar

Nombre de messages : 42
Localisation : Au pays des fantomes...(ombres blanches dans la nuit parisienne)
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: le libéralisme... et la constitution européenne !   Ven 2 Déc - 1:45

C'est vrai que depuis, tous les partis de gauche européens sont devenus sociaux démocrates (PS compris) :

socials traitres !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravachol
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1552
Age : 35
Localisation : Je bourlingue...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: le libéralisme... et la constitution européenne !   Ven 2 Déc - 2:23

On chante toujours l'internationale au PS...

d'ailleurs, l'Internationale, quel gros ramassis de merde infame !

_________________
http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 2231
Age : 38
Localisation : out from out there
Emploi : on parle pas de choses qui fâchent
Date d'inscription : 21/10/2005

MessageSujet: Re: le libéralisme... et la constitution européenne !   Ven 2 Déc - 14:32

Non, il n'y a plus qu'à LO qu'on chante l'internationale. Même au PC il la chante plus. Et je suis sûr que Hollande, Strauss Kahn ne connaissent même pas les paroles.
De toute façon qu'est-ce qu'on s'en branle? Et ben ça montre aussi vers quoi ils se tournent au PS (et au PC aussi). Même si tu penses que c'est un ramassis de connerie (tu oublies peut-être le contexte de sa création, comme pour la Marseillaise ou le temps des cerises, ce en quoi je te trouve grâve des fois), c'est le chant des socialistes. Symboliquement, c'est quelque chose de fort. Le soc' dém' n'est pas socialiste, et pas de gauche non plus. C'est pour cela qu'ils devraient changer de nom, et surtout enlever "socialiste", ils ne le méritent pas.

_________________
"On est puceau de l'horreur comme on l'est de la volupté. Comment aurais-je pu me douter moi de cette horreur en quittant la place de Clichy? Qui aurait pu prévoir avant d'entrer vraiment dans la guerre, tout ce que contenait la sale âme héroïque et fainéante des hommes?" L.F. Céline, Voyage au bout de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravachol
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1552
Age : 35
Localisation : Je bourlingue...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: le libéralisme... et la constitution européenne !   Ven 2 Déc - 15:29

"La terre appartient au travailleur,
L'oisif ira loger ailleurs"

Le culte du travail... Et ne me parle pas de concept, Jules Lafargue c'est la même époque.

_________________
http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captain K
petit père du peuple
petit père du peuple
avatar

Nombre de messages : 1757
Age : 33
Localisation : Palais d'Eté
Emploi : Chef
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: le libéralisme... et la constitution européenne !   Ven 2 Déc - 15:56

Les chants révolutionnaires ne peuvent de toute façon pas nous convenir. Parce que justement, ils datent d'un autre temps, où le travail était la valeur phare de la gauche. Je suis d'accord avec toi, RavachoL LO mis à part, ceux qui chantent encore l'internationale le font pour le souvenir. C'est comme une identité. Tout le monde n'est plus forcément d'accord avec le texte originel, mais ils ne peuvent pas renier le fait que c'est de cette époque dont ils sont -ou plutôt veulent être- les successeurs.
Certes, c'est à gerber. Certes, ce sont des chansons de staliniens. Je n'aime pas moi non plus le folklore et le passéisme. Mais c'était l'époque ou la révolution voulait encore dire quelque chose, avant d'être récupérée par les staliniens. Les mêmes à l'époque avec des idées soixantuitardes auraient fait la révolution et auraient réellement changé le monde.

_________________
Is a starman waiting in the skyyyy?

http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pichenettes.toile-libre.org
Steph
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 2231
Age : 38
Localisation : out from out there
Emploi : on parle pas de choses qui fâchent
Date d'inscription : 21/10/2005

MessageSujet: Re: le libéralisme... et la constitution européenne !   Ven 2 Déc - 20:58

C'était juste pour dire que j'en ai marre que les tenants de la dite gauche ne le soient pas.
Et, rappelle moi ce qu'ils font maintenant, nos révolutionnaires de mai 68. Ils sont bien installés (je dis pas tous mais les principaux leaders et d'autres) et perpétuent le système en place, vu qu'ils le dominent.
J'ai pas envie non plus de revenir sur les hippies des années 60 aux USA qui appelaient à voter Reaggan en 80. Pour moi, ça revient à la même merde. On n'est plus en 68, et je ne glorifierai pas "les héros de la révolution". Ce qui m'importe à la base c'est d'observer( pour moi il faut tout brûler je l'ai déjà dit) et de comprendre pourquoi. Et quand je parle de l'Internationale, c'est surtout pour remarquer que ceux qui pouvaient la chanter avant, se contentent de reprendre tomber la chemise de Zebda. Alors socialiste, mon cul!!! Et, en parlant comme un stal', ce sont des socio traîtres! Mais, la logique du droit à la paresse c'est bien beau, mais pour moi y a un problème réel. Je ne glorifie pas le travail (loin de moi cette idée). Mais Lafargue (je l'avoue j'ai pas bien lu) a raison sauf que dans le contexte, il tient un discours bourgeois et social àla fois. J'ai toujours penser que l'anarchie c'était bien mais il manque quelque chose que j'arrive pas à définir... Peut-être l'individualisme et l'utopie poussée au point d'oublier ce qu'est l'homme. Faut pas oublier que le travail a fait ce que nous sommes...

_________________
"On est puceau de l'horreur comme on l'est de la volupté. Comment aurais-je pu me douter moi de cette horreur en quittant la place de Clichy? Qui aurait pu prévoir avant d'entrer vraiment dans la guerre, tout ce que contenait la sale âme héroïque et fainéante des hommes?" L.F. Céline, Voyage au bout de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravachol
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1552
Age : 35
Localisation : Je bourlingue...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: le libéralisme... et la constitution européenne !   Ven 2 Déc - 21:36

Des esclaves ?

Le travail est inutile et sans intérêt. Il aliène, fatigue, TUE.

Je suis désolé, mais pour moi la vie est morte avec la disparition des sociétés primitives, où le travail n'existe pas. le lien social n'a pas besoin de travail. La vie n'a pas besoin de travail. Nous sommes dans une logique de survie à grande échelle. La survie a remplacé la vie et le Spectacle est là pour nous donner l'illusion de la vie.

Tu te prétends hors du communisme mais tu ressorts toujours sa dialectique primaire. Ca veut dire quoi être de gauche ? Rompre avec le capitalisme ? Alors je ne suis pas de gauche. Le capitalisme ne m'intéresse pas. Mais alors pas du tout. je ne sais pas quoi mettre à sa place. je veux sa disparition pur et simple en même temps que celle de l'Etat, de Dieu, de l'Argent et du Travail

Pour moi, être de gauche, c'est faire des lois sociales, c'est se battre pour la liberté. Contre la Morale. Se battre pour la santé, l'éducation, le logement.

Et, avec ça, réinventer le lien social. Se réapproprier les mots. Refaire une religion, débarassée de Dieu. une religion à son sens premier. Religio. Relier les hommes. Se remmetre en harmonie avec la nature, avec elle. pas un retour à la terre, ni à la vie tribale. Tout simplement une volonté d'utiliser ce que l'on a sur terre, sans chercher le profit et le pouvoir. Et cela passe par un travail de tous les jours. par la réappropiation du langage. Cela doit se faire au quotidien.

Et la politique n'est là que pour le permettre. Pas pour le faire. ne mélangeons pas tout. je ne suis pas révolutionnaire, je suis révolté. Et je compte bien l'être toujours. Mais je ne jeterais pas dans le premier délire venu. je veux inventer et créer. Et pour ça, j'ai confiance dans la quête d'absolu de l'Homme. j'ai confiance en l'intelligence. Dans son désespoir et dans son Amour. Mais il faut permettre ceci. et cela passe par de l'action politique efficace et active. Pas forcement rapide. Mais clair. je ne veux pas combattre des chimères.
Aussi, le vote ne m'intéresse que faiblement, il doit juste permettre d'éviter le pire et de créer quelques structures générales. Après, il faut des actions de résistance, de lutte et d'invention.
Des actions anti pub et contre toute la société spectaculaire de consommation. Pour en saper les fondements. Des actions pour l'art et la culture. Pour l'expression libre. Pour le plaisir partout, tout le temps, pour tous. Des discussions, des journaux et des forums. Pour refonder un lien social naturel. Et la loi, Dieu et tout ça disparaitront.

La vie quoi.

Un peu de poésie, car cela décrie absolument moin idée.

Le Chien, de Léo ferré


(...)
]Le Droit la Loi la Foi et Toi
Et une éponge de vin sur
Ton Beaujolais qui fait le mur
Et ta Pépée qui fait le toit
Et si vraiment Dieu existait
Comme le disait Bakounine
Ce Camarade Vitamine
Il faudrait s'en débarrasser

(...)
Un poète ça sent des pieds
On lave pas la poésie
Ça se défenestre et ça crie
Aux gens perdus des mots FERIES

Des mots oui des mots comme le Nouveau Monde
Des mots venus de l'autre côté clé la rive
Des mots tranquilles comme mon chien qui dort
Des mots chargés des lèvres constellées dans le dictionnaire des constellations de mots
Et c'est le Bonnet Noir que nous mettrons sur le vocabulaire
Nous ferons un séminaire, particulier avec des grammairiens particuliers aussi
Et chargés de mettre des perruques aux vieilles pouffiasses Littéromanes

IL IMPORTE QUE LE MOT AMOUR soit rempli de mystère et non
de tabou, de péché, de vertu, de carnaval romain des draps cousus dans le salace
Et dans l'objet de la policière voyance ou voyeurie
Nous mettrons de longs cheveux aux prêtres de la rue pour leur
apprendre à s'appeler dès lors monsieur l'abbé Rita Hayworth
monsieur l'abbé BB fricoti fricota et nous ferons des prières inversées
Et nous lancerons à la tête des gens des mots
SANS CULOTTE
SANS BANDE A CUL
Sans rien qui puisse jamais remettre en question
La vieille la très vieille et très ancienne et démodée querelle du qu'en diront-ils
Et du je fais quand même mes cochoncetés en toute quiétude sous prétexte qu'on m'a béni
Que j'ai signé chez monsieur le maire de mes deux mairies
ALORS QUE CES ENFANTS DANS LES RUES SONT TOUT SEULS
ET S'INVENTENT LA VRAIE GALAXIE DE L'AMOUR INSTANTANE
Alors que ces enfants dans la rue s'aiment et s'aimeront
Alors que cela est indéniable
Alors que cela est de toute évidence et de toute éternité
JE PARLE POUR DANS DIX SIECLES et je prends date
On peut me mettre en cabane
On peut me rire au nez
ça dépend de quel rire
JE PROVOQUE-À L'AMOUR ET À LA REVOLUTION
YES! I AM UN IMMENSE PROVOCATEUR

Je vous l'ai dit
Des armes et des mots c'est pareil
Ça tue pareil
II faut tuer l'intelligence des mots anciens
Avec des mots tout relatifs, courbes, comme tu voudras

IL FAUT METTRE EUCLIDE DANS UNE POUBELLE

Mettez-vous le bien dans la courbure
C'est râpé vos trucs et manigances
Vos démocraties où il n'est pas question de monter à l'hôtel avec une fille
Si elle ne vous est pas collée par la jurisprudence
C'est râpé Messieurs de la Romance
Nous, nous sommes pour un langage auquel vous n'entravez que couic
NOUS SOMMES DES CHIENS
(...)

Nous aboyons avec des armes dans la gueule
Des armes blanches et noires comme des mots noirs et blancs
NOIRS COMME LA TERREUR QUE VOUS ASSUMEREZ
BLANCS COMME LA VIRGINITÉ QUE NOUS ASSUMONS
NOUS SOMMES DES CHIENS et les chiens, quand ils sentent la compagnie,
II se dérangent, ils se décolliérisent
Et posent leur os comme on pose sa cigarette quand on a quelque chose d'urgent à faire

Même et de préférence si l'urgence contient l'idée de vous foutre sur la margoulette
Je n'écris pas comme de Gaulle ou comme Perse l
JE CAUSE et je GUEULE comme un chien

JE SUIS UN CHIEN




Il n'y a plus rien, toujours de ferré


(...)
Tu as droit, Citoyen, au minimum décent
A la publicité des enzymes et du charme
Au trafic des dollars et aux traficants d'armes
Qui traînent les journaux dans la boue et le sang
Tu as droit à ce bruit de la mer qui descend
Et si tu veux la prendre elle te fera du charme
Avec le vent au cul et des sextants d'alarme
Et la mer reviendra sans toi si tu es méchant

Les mots... toujours les mots, bien sûr !
Citoyens ! Aux armes !
Aux pépées, Citoyens ! A l'Amour, Citoyens !
Nous entrerons dans la carrière quand nous aurons cassé la gueule à nos ainés !
Les préfectures sont des monuments en airain... un coup d'aile d'oiseau ne les entame même pas... C'est vous dire !

Nous ne sommes même plus des juifs allemands
Nous ne sommes plus rien

Il n'y a plus rien
(...)

Si jamais tu t'aperçois que ta révolte s'encroûte et devient une habituelle révolte, alors,
Sors
Marche
Crève
Baise
Aime enfin les arbres, les bêtes et détourne-toi du conforme et de l'inconforme
Lâche ces notions, si ce sont des notions
Rien ne vaut la peine de rien
(...)

Quand je vois un couple dans la rue, je change de trottoir

Te marie pas
Ne vote pas
Sinon t'es coincé

Elle était belle comme la révolte
Nous l'avions dans les yeux,
dans les bras dans nos futals
Elle s'appelait l'imagination
Elle dormait comme une morte, elle était comme morte
Elle sommeillait
On l'enterra de mémoire

Dans le cocktail Molotov, il faut mettre du Martini, mon petit !

Transbahutez vos idées comme de la drogue... Tu risques rien à la frontière
Rien dans les mains
Rien dans les poches

Tout dans la tronche !

- Vous n'avez rien à déclarer ?
- Non.
- Comment vous nommez-vous ?
- Karl Marx.
- Allez, passez !


Nous partîmes... Nous étions une poignée...
Nous nous retrouverons bientôt démunis, seuls, avec nos projets d'imagination dans le passé
Ecoutez-les... Ecoutez-les...
Ca rape comme le vin nouveau
Nous partîmes... Nous étions une poignée
Bientôt ça débordera sur les trottoirs
La parlotte ça n'est pas un détonateur suffisant
Le silence armé, c'est bien, mais il faut bien fermer sa gueule...
Toutes des concierges !
Ecoutez-les...

Il n'y a plus rien

Si les morts se levaient ?
Hein ?

Nous étions combien ?
Ca ira !

La tristesse, toujours la tristesse...

Ils chantaient, ils chantaient...
Dans les rues...
(...)

Les révolutions ? Parlons-en !
Je veux parler des révolutions qu'on peut encore montrer
Parce qu'elles vous servent,
Parce qu'elles vous ont toujours servis,
Ces révolutions de "l'histoire",
Parce que les "histoires" ça vous amuse, avant de vous interesser,
Et quand ça vous intéresse, il est trop tard, on vous dit qu'il s'en prépare une autre.
Lorsque quelque chose d'inédit vous choque et vous gêne,
Vous vous arrangez la veille, toujours la veille, pour retenir une place
Dans un palace d'exilés, entouré du prestige des déracinés.
Les racines profondes de ce pays, c'est Vous, paraît-il,
Et quand on vous transbahute d'un "désordre de la rue", comme vous dites,
à un "ordre nouveau" comme ils disent, vous vous faites greffer au retour et on vous salue.



Depuis deux cent ans, vous prenez des billets pour les révolutions.
Vous seriez même tentés d'y apporter votre petit panier,
Pour n'en pas perdre une miette, n'est-ce-pas ?
Et les "vauriens" qui vous amusent, ces "vauriens" qui vous dérangent aussi,
on les enveloppe dans un fait divers pendant que vous enveloppez les "vôtres" dans un drapeau.

(...)

Il n'y a plus rien

Et ce rien, on vous le laisse !
Foutez-vous en jusque-là, si vous pouvez,
Nous, on peut pas.
Un jour, dans dix mille ans,
Quand vous ne serez plus là,
Nous aurons TOUT
Rien de vous
Tout de nous
Nous aurons eu le temps d'inventer la Vie, la Beauté, la Jeunesse,
Les Larmes qui brilleront comme des émeraudes dans les yeux des filles,
Le sourire des bêtes enfin détraquées,
La priorité à Gauche, permettez !

Nous ne mourrons plus de rien
Nous vivrons de tout

Et les microbes de la connerie que nous n'aurez pas manqué de nous léguer, montant
De vos fumures
De vos livres engrangés dans vos silothèques
De vos documents publics
De vos réglements d'administration pénitenciaire
De vos décrets
De vos prières, même,
Tous ces microbes...
Soyez tranquilles,
Nous aurons déjà des machines pour les révoquer

NOUS AURONS TOUT



Dans dix mille ans.



Je sais, c'est long (et encore j'ai coupé) mais c'est beau. Et tellement fort. Ecoutez ces chansons, ces poèmes parlés. (le chien, album "Amour Anarchie", il n'y a plus rien, sur l'album éponyme)

_________________
http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 2231
Age : 38
Localisation : out from out there
Emploi : on parle pas de choses qui fâchent
Date d'inscription : 21/10/2005

MessageSujet: Re: le libéralisme... et la constitution européenne !   Ven 2 Déc - 22:37

C'est magnifique ferré, tu ne m'apprendras pas son écoute. Je ne suis pas contre ta révolte. J'aime pas le travail... Ce que je fais n'en n'est pas à mes yeux et j'espère que ça ne le sera jamais. Pourtant, ça me fera peut-être mourir, qui sait?
Tu me prends pour un communiste, libre à toi. Mais quand je te parle du travail, je te parle de ce que les humains ont pu construire. Que nous soyons capables de discuter, que notre lien social (on le cherche, c'est vrai) peut exister, de manger, de créer, que nous puissions échanger sans être au même endroit... J'en passe car je n'ai pas le temps de tout énumérer. Même l'anarchie ne s'est pas fait hors du temps, hors de ce que nous avons construits, c'est ça aussi le travail. Je n'aime pas entendre que nous devons travailler. Je déteste aussi entendre dire que ceux qui travaillent et le prônent comme un accomplissement sont des connards. C'est pas pareil. Dieu, c'est l'homme qui l'a créé quand il s'est posé des questions et qu'elles l'effrayaient. Il a en même temps créé l'art. Etre démiurge, ce n'était pas possible sans une entité au-dessus de nous. Les temps changent, tu vois. Mais, ce que l'homme a pu faire, il a travaillé pour y arriver. Ce n'est pas une seconde nature, c'est un fait. Nous, nous nous permettons de dire que l'on est contre, mais on n'est que des petits bourgeois qui oublient pourquoi on peut dire cela. Je me garde toujours d'avancer en oubliant d'où je viens... C'est peut-être pour cela que je suis un sale coco à tes yeux. Moi, j'espère qu'avec mon attitude, ma façon de vivre, et ce que je vais faire, je resterai aussi un révolté, en espérant toujours avancer pour un monde meilleur. Je cherche comment faire tout cela, et, pour ça, je ne suis aucun drapeau. Mais, rappelle toi que ceux qui sont anarchistes, en France, peuvent se le permettre. Léo Ferré était Monégasque... Marx, bourgeois... Je suis révolté, et déjà contre mes prédécesseurs d'esprit, même si je les aime aussi, parce que c'est le meilleur moyen d'avancer... Critiquer pour construire. C'est mon travail que je fabrique comme cela. Il faut reconnaître une chose: je préfère le mot labeur que travail qui vient de torture. Alors je suis pour le labeur...

_________________
"On est puceau de l'horreur comme on l'est de la volupté. Comment aurais-je pu me douter moi de cette horreur en quittant la place de Clichy? Qui aurait pu prévoir avant d'entrer vraiment dans la guerre, tout ce que contenait la sale âme héroïque et fainéante des hommes?" L.F. Céline, Voyage au bout de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravachol
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1552
Age : 35
Localisation : Je bourlingue...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: le libéralisme... et la constitution européenne !   Ven 2 Déc - 23:20

Pas plus le travail que le labeur.

Créons.

Et quand je te parle de dialectique marxiste, c'est bien quand tu te sens coupable d'être ce que tu es. le culte du prolétariat, ça me saoule. Le culte du travailleur, de la masse laborieuse, de l'ouvrier en col bleu avec du cambouilli sur les mains... Ca m'ennuie, c'est un culte au rabais. Marqué par le Judéo Christianisme et son culte du faible, du travail, de la peine et de le souffrance.

Je ne suis pas coupable d'être ce que je suis, même si j'ai conscience d'être un privilégié. Mais je veux donner à tous ce privilège, pas par démagogie mais par envie d'être libre.

Je veux un Homme fort, vivant par et pour le plaisir et l'Amour. Un homme décadent pour le christianisme.

pas un Homme au rabais.

_________________
http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prospero
Courageu(x-se)
Courageu(x-se)
avatar

Nombre de messages : 42
Localisation : Au pays des fantomes...(ombres blanches dans la nuit parisienne)
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: le libéralisme... et la constitution européenne !   Sam 3 Déc - 0:10

Le travail rend libre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lecteurlambda
combattan(t-te)
combattan(t-te)


Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: le libéralisme... et la constitution européenne !   Sam 3 Déc - 0:12

Je passe rapidement sur cette page, et comme je m'ennuie toujours autant que pour mon precedent message, j'en profite pour faire valoir mon opinion.


"et concretement ?"


Les amis, vous vous precepitez vers vos 27ans. Le materialisme historique a été recuperé par une logique attentiste/utopiste.
Le nouveau lien social, c'est un slogan qui vaut autant qu'un changer la vie. Tant que ce sera un slogan, ca restera un slogan.
Comment ca, je m'arrange avec ces paroles pourtant si claires ? Non, je crois bien avoir compris le sens. C'est pas un avis particulierement rare, faut dire.
Mais definitivement, celui qui parle de revolution comme d'une etape a passer pour atteindre un au dela predefini par sa conscience alienée, eh ben celui la, au risque de pas etre non plus tres original (mais c'est pas moi qui ai commencé), a un cadavre dans la bouche.

Cours camarade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prospero
Courageu(x-se)
Courageu(x-se)
avatar

Nombre de messages : 42
Localisation : Au pays des fantomes...(ombres blanches dans la nuit parisienne)
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: le libéralisme... et la constitution européenne !   Sam 3 Déc - 1:30

lecteurlambda : "et concretement ?"


On arrête tout. Mardi 15h.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lecteurlambda
combattan(t-te)
combattan(t-te)


Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: le libéralisme... et la constitution européenne !   Sam 3 Déc - 2:02

où ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravachol
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1552
Age : 35
Localisation : Je bourlingue...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: le libéralisme... et la constitution européenne !   Sam 3 Déc - 2:08

Le mépris nécessite des moyens. Avoir vu l'An 01 par exemple.

Sinon, quand je parle d'invention, ce n'est pas prédéfini par ma conscience de petit bourgeois intello, prétentieux et névrosé, mais bien justement que je ne sais pas où on peut aller. Je sais ce que je ne veux pas, j'ai des idées pour m'en débarasser, ce que je dis est concret (la poésie, c'est concret mon gars, l'imagination aussi). Après, ce qu'il faudra inventer, je ne le sais pas et c'est ça qui est beau.


Je ne sais pas ce qu'on va faire. mais je sais qu'on aura le temps pour y penser. Et même penser des choses que personne n'a jamais penser. Et ça m'excite drolement.

_________________
http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lecteurlambda
combattan(t-te)
combattan(t-te)


Nombre de messages : 78
Date d'inscription : 02/12/2005

MessageSujet: Re: le libéralisme... et la constitution européenne !   Sam 3 Déc - 3:13

J'ai pas vu l'An 01.
D'un coté, ca me rassure, j'ai toujours peur que mes messages paraissent trop meprisants. Euh. Section serieuse, j'avais oublié, desolé.


Alors, serieusement, j'ai deja entendu ce que tu dis la. Ptetre que t'as juste sur l'autre fil: on se connait.
Si on se connait, je dois t'avoir deja dit que la poesie c'est de l'auto suggestion et que l'imagination est neutre. Et si je l'ai dit, j'ai oublié de preciser que l'auto suggestion n'est pas en soi une chose negative, et peut cependant eventuellement l'etre. Mais assurement, la poesie n'est pas planifiable: je veux dire qu'elle ne s'attend pas, elle se recoit et se savoure. Et alors seulement (vu qu'elle est une emanation intellectuelle) elle sera concretement revolutionnaire, le benefice d'un individu revolté en auto revolution.
Savoir, ne pas savoir, ce n'est pas le probleme: ce n'est pas sur ce mode qu'il faut penser, il faut eliminer toute reference positive a l'ignorance ou a la connaissance. Juste courir.


Ne t'excite pas en pensant a penser des choses jamais pensées: cours.


Et si on se connait, tu sais que je suis mal placé pour donner ce genre de conseil. T'as tort, car c'est moi que j'essaye de convaincre ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravachol
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1552
Age : 35
Localisation : Je bourlingue...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: le libéralisme... et la constitution européenne !   Dim 28 Mai - 17:52

Je relance ce débat, avec un article du monde.fr !

Les 25 reportent toute décision sur l'UE à 2009

Au terme d'un conclave de 24 heures dans une abbaye au-dessus de Vienne, qui coïncidait presque exactement avec le premier anniversaire du non au référendum français, les ministres européens des affaires étrangères ont décidé de prolonger d'un an la "période de réflexion" qu'ils avaient décrétée en juin 2005, et qui devait s'achever le mois prochain.

L'Allemagne, qui assumera la présidence de l'UE au premier semestre 2007, s'est engagée à faire en juin 2007 une "proposition substantielle" sur l'avenir du traité constitutionnel, susceptible d'entrer en vigueur d'ici 2009. Même si "aucun mandat concret n'a encore été déterminé" pour la présidence allemande, "ce qui était important c'était de sortir de l'immobilisme", a indiqué la ministre autrichienne des Affaires étrangères Ursula Plassnik, dont le pays assume la présidence semestrielle de l'UE.

"Aujourd'hui, le ciel s'éclaircit, les nuages de tempête de l'année dernière se dissipent peu à peu et je pense que nous avons réussi à donner un élan au débat", a-t-elle assuré. Elle a cependant reconnu qu'il faudrait "encore du temps et de la patience" pour arriver à une solution définitive, car "le fruit n'est pas encore mûr".

"2009 -date des prochaines élections européennes - était une date claire pour tous", a souligné Mme Plassnik. "Pour 2009 au plus tard, nous avons demandé qu'il y ait de la clarté sur notre base juridique". Ce calendrier devrait être confirmé lors du sommet européen des 15 et 16 juin.

Mme Plassnik n'a pas employé par hasard le terme de "base juridique", plutôt que "traité constitutionnel". Le ministre allemand Frank-Walter Steinmeier a évoqué dimanche matin un éventuel changement d'appellation du traité, pour retirer la référence à une Constitution.

"En Allemagne, nous vivons avec une loi fondamentale qui ne porte pas le titre de Constitution, même si elle a la même qualité juridique. Dans cette mesure, je crois que c'est l'un des points à développer, même si nous ne devons pas encore achever cette discussion", a déclaré M. Steinmeier.

Mais au-delà des questions d'appellation sur lesquelles la discussion n'a pas encore commencé, les 25 n'ont pas avancé sur la décision de fond : faut-il ou non renoncer au traité qu'ils ont mis trois ans à élaborer, et travailler à un nouveau texte ? "Si l'avenir du traité reste incertain, il l'était il le reste", a résumé la ministre française des Affaires européennes Catherine Colonna. "L'orientation est claire pour qu'on garde le processus ouvert, que rien ne soit fait qui porte atteinte au traité, ni à son avenir, ni à son contenu".

Mme Plassnik a confirmé que les 25 étaient prêts, pour répondre aux "préoccupations de nombreux citoyens européens", à durcir à l'avenir les conditions d'entrée dans l'UE, en mettant en avant la notion de "capacité d'absorption" de l'Union. Cette "capacité d'absorption" devrait être discutée lors du sommet de juin.

En attendant, comme l'a souligné le président de la Commission José Manuel Barroso, l'UE va tout faire pour prouver à ses citoyens qu'"ils ont plus que jamais besoin d'elle", en poussant "l'Europe des résultats". Les 25 ont notamment discuté ce week-end de la possibilité de rendre plus efficaces les institutions européennes sans sortir du cadre des traités existants, comme le proposent la France et la Commission européenne.

Certains pays voudraient par exemple prendre plus de décisions à la majorité qualifiée, au lieu de l'unanimité, sur certaines questions de justice et de sécurité - mais la proposition est trop sensible pour espérer une décision au sommet de juin.
----------------------------------------------


Voici donc, où en est l'europe... Intéressant non ?

_________________
http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Catwoman
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 1429
Age : 32
Localisation : Quelque part entre ici et ailleurs!!!!
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: le libéralisme... et la constitution européenne !   Dim 28 Mai - 17:59

ben ça alors, je suis même pas étonnée....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captain K
petit père du peuple
petit père du peuple
avatar

Nombre de messages : 1757
Age : 33
Localisation : Palais d'Eté
Emploi : Chef
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: le libéralisme... et la constitution européenne !   Dim 28 Mai - 18:23

Pfff... papa avait raison. Il fallait pas voter. Question qui ne devait pas être posée... en tous cas, ça montre une chose, c'est que les français comme les autres élisent des gens totalement au hasard. Le Non, tout le monde s'en branle... j'ai de plus en plus l'impression que vraiment, personne n'en avait rien à foutre. La preuve, aux élections de 2009, je parie 1 kg de cacahuètes que ce sont des pro-constitution qui seront élus majoritairement.
L'Europe commence à ma gaver grave. Tout le monde s'en fout; ce n'est pas dans la vie des gens. Pourquoi? c'est pourtant la première chose à faire? montrer qu'on existe, pour se faire accepter! Le seul truc qu'on voit tous les jours c'est l'euro: ne voir que l'argent, c'est un beau symbole.
Je vais retourner grommeler. dans mon coin...

_________________
Is a starman waiting in the skyyyy?

http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pichenettes.toile-libre.org
Catwoman
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 1429
Age : 32
Localisation : Quelque part entre ici et ailleurs!!!!
Date d'inscription : 22/04/2006

MessageSujet: Re: le libéralisme... et la constitution européenne !   Dim 28 Mai - 18:30

Mais bien sur que les gens en ont rien à foutre...

L'image de l'Europe est nulle. C'est ce qu'on t'apprends dans les livres d'histoire au collège c'est tout.
Tant que nous ne vivrons pas l'Europe au quotidien (et autrement qu'avec l'Euro), on ne pourra pas faire avancer les choses. Il faut surtout, je pense, élever une conscience commune de l'Europe.

Et en ce qui concerne le referendum, ils ont reçu cette constitution illisible, on leur a dit tout et n'importe quoi pour les faire voter... Les explications étaient incompréhensibles (ce qui pose un réel problème tout de même). Finalement, soit t'avais déjà ton idée sur la question et tu votais en connaissance de cause, soit tu faisais un vote dit de contestation....

Enfin, bon, je m'emballe alors j'arrete et je retourne à ma psycho....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 2231
Age : 38
Localisation : out from out there
Emploi : on parle pas de choses qui fâchent
Date d'inscription : 21/10/2005

MessageSujet: Re: le libéralisme... et la constitution européenne !   Dim 28 Mai - 21:35

Je ne suis pas étonné du tout. Mais comment faire pour que les Européens se sentent Européens? Vaste question, car cela veut dire que l'on doit gommer de nombreux antagonismes entre les nations. Et là, bonjour la merde... Quand on voit que les Irlandais, les Polonais et l'Espagne étaient de super partisans de l'identité chrétienne dans une constitution (merci pour la Turquie, vous oubliez votre entrée), les pays orthdoxes qui sont là n'apprécient pas trop, sachant que c'est l'identité catholique papale qui se cachait derrière.
Comment faire pour que des pays avec un sentiment fort d'exister dans un pays avant tout, pour qu'ils comprennent qu'ils ont la citoyenneté européenne?
- faciliter les déplacements?
- une vraie présence locale et bien relayée de la commission?
- des élections européennes qui ont un vrai poids démocratique, c'est-à-dire que le Parlement ait plus de poids que le Conseil? (ce n'est pas une question mais une évidence)

Enfin, tout ce dont je parle reste dans le cadre institutionnel et petitement en direction des gens. Soyons honnêtes, il faut ouvrir une vanne participative de la population en direction des instances dirigeantes de l'Union, mais on ne créera pas l'europe des peuples comme ça. Alors, les propositions de Constitution pour unir politiquement des gens qui ne sentent pas dans cette superstructure, je trouve ça bancal (et très prématuré). Des conventions et des obligations pour chaque pays et plus de démocratie dans cette communauté serait déjà un début. Mais ne demandez pas à un athée français et un Polonais ultra catholique (c'est une caricature, mais quand on voit la ferveur bigotte et fascisante de ce pays.... Où est la caricature??) de s'entendre sur des lois de sociétés (liberté de disposition de son corps, position de la religion dans l'Etat, les pratiques cultuelles, le mariage des homos, les stupéfiants...), car il y en aura toujours un prêt à tuer l'autre pour que ça soit ce qu'il pense qui soit dans la constitution...

_________________
"On est puceau de l'horreur comme on l'est de la volupté. Comment aurais-je pu me douter moi de cette horreur en quittant la place de Clichy? Qui aurait pu prévoir avant d'entrer vraiment dans la guerre, tout ce que contenait la sale âme héroïque et fainéante des hommes?" L.F. Céline, Voyage au bout de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravachol
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1552
Age : 35
Localisation : Je bourlingue...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: le libéralisme... et la constitution européenne !   Sam 23 Juin - 17:05

http://lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3214,36-927242@51-866290,0.html

Ca valait le coup de voter non, hein les comiques ?? Le libéralisme est mort, on a retiré la concurrence libre et non faussée !

Sérieusement, je suis content que ce traité arrive, mais vraiment déçu que tous les symboles de la constitution aient disparu...

_________________
http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
clem
présidentiable
présidentiable
avatar

Nombre de messages : 825
Age : 32
Localisation : dans la jungle
Emploi : fictif
Date d'inscription : 07/12/2005

MessageSujet: Re: le libéralisme... et la constitution européenne !   Sam 23 Juin - 18:08

ouais je suis d'accord, il est trop fort ce sarko!!!
(j'ai pas trop de temp alors je vais commencer par réfléchir puis poster un truc constructif, ça fait longtemp et je me demande si je vais encor y arriver mais je veu le faire. Grace au travail et au travail et encor au travail tout est possible)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robbie Fowler
opposant officiel
opposant officiel
avatar

Nombre de messages : 140
Age : 43
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: Re: le libéralisme... et la constitution européenne !   Mer 27 Juin - 19:15

Edit


Dernière édition par le Sam 30 Juin - 14:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guns of Brixton
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 1078
Age : 37
Localisation : THE END
Emploi : retraité de 27 ans JJJ
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: le libéralisme... et la constitution européenne !   Mer 27 Juin - 19:55

T'aimes pas les kebabs et puis c'est tout !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyonholdem.coolforum.info/index.php
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: le libéralisme... et la constitution européenne !   

Revenir en haut Aller en bas
 
le libéralisme... et la constitution européenne !
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» La "Constitution européenne"
» Classe européenne ? Carte scolaire ? Est-ce difficile ?
» Crise Européenne et crise Grecque : la véritable situation
» La Serbie doit-elle entrer dans l'Union Européenne ?
» Pétition européenne contre le suremballage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du journal Le Cri Du Fennec :: Et si on se prenait au sérieux ? :: Le fennec fait de la politique-
Sauter vers: