AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Mille et une chansons révolutionnaires

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Captain K
petit père du peuple
petit père du peuple
avatar

Nombre de messages : 1757
Age : 33
Localisation : Palais d'Eté
Emploi : Chef
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Mille et une chansons révolutionnaires   Ven 11 Nov - 1:26

Amis amateurs de chants virils, exortants à la prise du pouvoir par la force et de la lutte contre les forces réactionnaires, qu'ils soient d'origine anarchistes ou staliniens. ce forum est votre forum.

J'instaure (autoritairement, bien sûr) une règle: toujours citer les auteurs.


Ah oui; je ne veux pas voir l'internationale; tout le monde la connaît.

_________________
Is a starman waiting in the skyyyy?

http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pichenettes.toile-libre.org
Nikita Sergeïovitch
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 1023
Age : 34
Localisation : inutile
Emploi : inintéressant
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Re: Mille et une chansons révolutionnaires   Mer 23 Nov - 18:41

C'est la LUUUUUTTE Finaaaaaaaaaaallleuuh

_________________
In my opinion, we don't devote nearly enough scientific research to finding a cure for jerks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carmen cru
présidentiable
présidentiable
avatar

Nombre de messages : 645
Age : 110
Localisation : Faites pas chier
Emploi : Retraitée
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: Mille et une chansons révolutionnaires   Mer 7 Déc - 0:44

Le parti d'en rire, de Pierre Dac et Francis Blanche, par les quatre Barbus:
C'est le parti
parti d'en rire oui
c'est le parti de tous ceux qui n'ont pas pris de parti...

Une autre la dynamite
il est un p^roduit merveilleux
expérimenté par la science
et qui pour nous les miséreux
fera naître l'indépendance
tant mieux s'il éclate parfois
en faisant beaucoup de victimes
chez nos ennemis les bourgeois,
cela nous venge de leur crime...

Etc, j'en ai plein d'autres en t^te!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanch
présidentiable
présidentiable
avatar

Nombre de messages : 990
Age : 30
Localisation : au fond du lac
Emploi : engagé volontaire
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: Mille et une chansons révolutionnaires   Mer 7 Déc - 1:02

Alors fais nous en nous en profiter donc!
mets-les toutes, et en entier!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moultezarts.free.fr/
Guns of Brixton
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 1078
Age : 38
Localisation : THE END
Emploi : retraité de 27 ans JJJ
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: Mille et une chansons révolutionnaires   Mer 7 Déc - 3:23

Léo Ferré

Citation :
Pour la flamme que tu allumes
Au creux d'un lit pauvre ou rupin
Pour le plaisir qui s'y consume
Dans la toile ou dans le satin
Pour les enfants que tu ranimes
Au fond des dortoirs chérubins
Pour leurs pétales anonymes
Comme la rose du matin

Thank you Satan

Pour le voleur que tu recouvres
De ton chandail tendre et rouquin
Pour les portes que tu lui ouvres
Sur la tanière des rupins
Pour le condamné que tu veilles
A l'Abbaye du monte en l'air
Pour le rhum que tu lui conseilles
Et le mégot que tu lui sers

Thank you Satan

Pour les étoiles que tu sèmes
Dans le remords des assassins
Et pour ce cœur qui bat quand même
Dans la poitrine des putains
Pour les idées que tu maquilles
Dans la tête des citoyens
Pour la prise de la Bastille
Même si ça ne sert à rien

Thank you Satan

Pour le prêtre qui s'exaspère
A retrouver le doux agneau
Pour le pinard élémentaire
Qu'il prend pour du Château Margaux
Pour l'anarchiste à qui tu donnes
Les deux couleurs de ton pays
Le rouge pour naître à Barcelone
Le noir pour mourir à Paris

Thank you Satan

Pour la sépulture anonyme
Que tu fis à Monsieur Mozart
Sans croix ni rien sauf pour la frime
Un chien, croque-mort du hasard
Pour les poètes que tu glisses
Au chevet des adolescents
Quand poussent dans l'ombre complice
Des fleurs du mal de dix-sept ans

Thank you Satan

Pour le péché que tu fais naître
Au sein des plus raides vertus
Et pour l'ennui qui va paraître
Au coin des lits où tu n'es plus
Pour les ballots que tu fais paître
Dans le pré comme des moutons
Pour ton honneur à ne paraître
Jamais à la télévision

Thank you Satan

Pour tout cela et plus encor
Pour la solitude des rois
Le rire des têtes de morts
Le moyen de tourner la loi
Et qu'on ne me fasse point taire
Et que je chante pour ton bien
Dans ce monde où les muselières
Ne sont plus faites pour les chiens...

Thank you Satan !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyonholdem.coolforum.info/index.php
Nikita Sergeïovitch
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 1023
Age : 34
Localisation : inutile
Emploi : inintéressant
Date d'inscription : 17/10/2005

MessageSujet: Re: Mille et une chansons révolutionnaires   Mer 7 Déc - 11:40

Je me souviens encore de ma première femme
Elle s'appelait Mina, une vraie putain dans l'âme!
La reine des morues de la plaine Saint-Denis,
Elle faisait le tapin dans la rue d'Rivoli!

Mort aux vaches! Mort aux condés!
Viv' les enfants d'Cayenne! A bas ceux d'la surté!

Ell' aguichait l'client quand mon destin d'bagnard
Vint frapper à sa porte sous forme d'un richard...
Il lui cracha dessus, rempli de son dédain,
Lui mit la main au cul et la traita d'putain.

Mort aux vaches! Mort aux condés!
Viv' les enfants d'Cayenne! A bas ceux d'la surté!

Moi qui était son homme et pas une peau de vache,
Moi qui dans ma jeunesse pris les principes d'un apachs,
'sortis mon 6'35, et d'une balle en plein coeur
Je l'étendis raide mort et fus serré sur l'heure!...

Mort aux vaches! Mort aux condés!
Viv' les enfants d'Cayenne! A bas ceux d'la surté!

Aussitôt arrêté, 'fus mené à Cayenne.
C'est là que j'ai purgé le forfait de ma peine...
Jeunesse d'aujourd'hui, ne faites plus les cons,
Car d'une simpl' conn'rie, on vous jette en prison!...

Mort aux vaches! Mort aux condés!
Viv' les enfants d'Cayenne! A bas ceux d'la surté!

Si je viens à mourir, je veux que l'on m'enterre
Dans un tout p'tit cimetière près d'la porte Saint-Martin,
Quatr' cent putains à poil viendrons crier très haut :
"C'est le roi des julots que l'on mène au tombeau!"

Mort aux vaches! Mort aux condés!
Viv' les enfants d'Cayenne! A bas ceux d'la surté!

NB: je sais pas de qui elle edt à l'origine
reprise moult fois (parabellum, pkrk, les alis d'ta femme...)

_________________
In my opinion, we don't devote nearly enough scientific research to finding a cure for jerks.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guns of Brixton
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 1078
Age : 38
Localisation : THE END
Emploi : retraité de 27 ans JJJ
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: Mille et une chansons révolutionnaires   Mer 7 Déc - 14:24

Le monde est une vraie porcherie
Les hommes se comportent com' des porcs
De l'élevage en batterie
A des milliers de tonnes de morts

Nous sommes à l'heure des fanatiques
Folie oppression scientifique
Nous sommes dans un état de jungle
Et partout c'est la loi du flingue

Prostitution organisée
Putréfaction gerbe et nausée
Le Tiers-Monde crève les porcs s'empiffrent
La tension monte les GI's griffent

Massacrés dans les abattoirs
Brûlés dans les laboratoires
Parqués dans les cités-dortoirs
Prisonniers derrière ton parloir


Et au Chili les suspects cuisent
Dans les fours du gouvernement
En Europe les rebelles croupissent
Dans les bunkers de l'isolement

Un homme qui éclate en morceaux
Dynamité par des bourreaux
Des singes conduits à la démence
Beethov' devient ultra-violence

D'un côté l'système monétaire
De l'autre l'ombre militaire
Tout fini en règlement d'comptes
A coup de schlagues le sang inonde

FLICS-ARMEE PORCHERIE
APARTHEID PORCHERIE
DST PORCHERIE
ET LE PEN PORCHERIE

Allez! Levez les doigts! Levez les doigts!
Tout les doigts!
Alors ? on vous fait confiance!
Plus jamais de 20%! Plus jamais!
Nous serons toujours contre le front national!
C'est ca, le mouvement de la jeunesse,
le mouvement de la jeunesse!
Alors, a ttes les manifestations nazies,
soyez la, soyez présents, et empechez les!
Car, nous sommes noirs, nous sommes blancs, nous sommes jaunes,
et ensemble, nous sommes de la dy-na-mite !!!!

1, 2, 1, 2, 3, 4

LA JEUNESSE EMMERDE LE FRONT NATIONAL,
LA JEUNESSE EMMERDE LE FRONT NATIONAL,
LA JEUNESSE EMMERDE LE FRONT NATIONAL,
LA JEUNESSE EMMERDE LE FRONT NATIONAL,
LA JEUNESSE EMMERDE LE FRONT NATIONAL,
LA JEUNESSE EMMERDE LE FRONT NATIONAL,
LA JEUNESSE EMMERDE LE FRONT NATIONAL,
LA JEUNESSE EMMERDE LE FRONT NATIONAL !!!!!!!!!!!


Jeunesse francaise, jeunesse immigrée, SO-LI-DA-RI-TE

LA JEUNESSE EMMERDE LE FRONT NATIONAL,
LA JEUNESSE EMMERDE LE FRONT NATIONAL,
LA JEUNESSE EMMERDE LE FRONT NATIONAL,
LA JEUNESSE EMMERDE LE FRONT NATIONAL !!!!




Les béruriers noirs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyonholdem.coolforum.info/index.php
Carmen cru
présidentiable
présidentiable
avatar

Nombre de messages : 645
Age : 110
Localisation : Faites pas chier
Emploi : Retraitée
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: Mille et une chansons révolutionnaires   Mer 7 Déc - 16:28

Si tu veux être heureux nom de dieu
pends ton propriétaire
Coupe les curés en deux nom de dieu fous les églises par terre sans dieu
et l'bon dieu dans la merde nom de dieu
et l'bon dieu dans la merde!

Coquins, filous, peureux nom de dieu, vous m'appelez canaile (bis)
nanananananana nom de dieu jusqu'au soir je travaille sans dieu
et je couche sur la paille nom de dieu
et je couche sur la paille

Vous promettez les cieux nom de dieu
pour toute récompense (bis)

la suite quand j'aurai rerouvé ma vieille cassette de chansons anar interprétées par les quatre Barbus.
A part ça, il y a aussi toutes les cxhansons de la Commune: La semaine sanglante, le Drapeau rouge, et tout ezt tout, et l'internationale noire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guns of Brixton
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 1078
Age : 38
Localisation : THE END
Emploi : retraité de 27 ans JJJ
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: Mille et une chansons révolutionnaires   Mer 7 Déc - 18:08

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyonholdem.coolforum.info/index.php
Captain K
petit père du peuple
petit père du peuple
avatar

Nombre de messages : 1757
Age : 33
Localisation : Palais d'Eté
Emploi : Chef
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Mille et une chansons révolutionnaires   Jeu 15 Déc - 23:35

(1792)
Madam’ Veto avait promis
De faire égorger tout Paris (bis)
Mais son coup a manqué
Grâce à nos canonniers.

Refrain
Dansons la Carmagnole
Vive le son (bis)
Dansons la Carmagnole
Vive le son du canon !
Dansons la Carmagnole
Vive le son (bis)
Dansons la Carmagnole
Vive le son du canon !

Ah ! ça ira, ça ira, ça ira
Les aristocrat’s à la lanterne
Ah ! ça ira, ça ira, ça ira
Les aristocrat’s on les pendra

Monsieur Veto avait promis
D’être fidèle à son pays (bis)
Mais il y a manqué,
Ne faisons pas de quartier.

Antoinette avait résolu
De nous faire tomber sur le cul (bis)
mais son coup a manqué,
Ne faisons pas de quartier.

Amis, restons unis
Ne craignons pas nos ennemis (bis)
S’ils viennent nous attaquer,
Nous les ferons sauter.

Oui, nous nous souviendrons toujours
Des sans-culottes des faubourgs (bis)
A leur santé buvons,
Vivent ces francs lurons.

(1869)
Que faut-il au républicain ?
Du fer, du plomb et puis du pain (bis)
Du fer pour travailler,
Du plomb pour se venger.


Refrain
Et du pain pour nos frères
Vive le son (bis)
Et du pain pour nos frères
Vive le son du canon !
Et du pain pour nos frères
Vive le son (bis)
Et du pain pour nos frères
Vive le son du canon !

Ah ! ça ira, ça ira, ça ira
Les aristocrat’s à la lanterne
Ah ! ça ira, ça ira, ça ira
Les aristocrat’s on les pendra


Que faut-il au républicain ?
Vivre et mourir sans calotins (bis)
Le christ à l’écurie,
La vierge à la voirie.

Refrain
Et le saint père au diable !
Vive le son (bis)
Et le saint père au diable !
Vive le son du canon !
Et le saint père au diable !
Vive le son (bis)
Et le saint père au diable !
Vive le son du canon !

Ah ! ça ira, ça ira, ça ira
Les aristocrat’s à la lanterne
Ah ! ça ira, ça ira, ça ira
Les aristocrat’s on les pendra

(1871)
Vive la Commune de Paris (bis)
Ses barricades et ses fusils (bis)
La Commune battue
Ne s’avoue pas vaincue.

Refrain
Elle aura sa revanche
Vive le son (bis)
Elle aura sa revanche
Vive le son du canon !
Elle aura sa revanche
Vive le son (bis)
Elle aura sa revanche
Vive le son du canon !

Ah ! ça ira, ça ira, ça ira
Les aristocrat’s à la lanterne
Ah ! ça ira, ça ira, ça ira
Les aristocrat’s on les pendra

(fin du XIXème siècle)
Que faut-il donc au plébéien (bis)
Le bonheur de tous et le sien (bis)
Prendre terre et machine,
Désinfecter l’usine.

Refrain
Et sauver l’ouvrière
Vive le son (bis)
Et sauver l’ouvrière
Vive le son du canon !
Et sauver l’ouvrière
Vive le son (bis)
Et sauver l’ouvrière
Vive le son du canon !

Ah ! ça ira, ça ira, ça ira
Les aristocrat’s à la lanterne
Ah ! ça ira, ça ira, ça ira
Les aristocrat’s on les pendra

(1917)
Vive la Commune de Russie (bis)
Ses mitrailleuses et ses fusils (bis)
Après s’être battue
La Commune a vaincu.

Refrain
Elle a eu sa revanche
Vive le son (bis)
Elle a eu sa revanche
Vive le son du canon !
Elle a eu sa revanche
Vive le son (bis)
Elle a eu sa revanche
Vive le son du canon !

Ah ! ça ira, ça ira, ça ira
Les aristocrat’s à la lanterne
Ah ! ça ira, ça ira, ça ira
Les aristocrat’s on les pendra

_________________
Is a starman waiting in the skyyyy?

http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pichenettes.toile-libre.org
Captain K
petit père du peuple
petit père du peuple
avatar

Nombre de messages : 1757
Age : 33
Localisation : Palais d'Eté
Emploi : Chef
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Mille et une chansons révolutionnaires   Lun 2 Jan - 14:08

Paroles : Carlos MEJIA GODOY

Musique : G. BELLI



NO PASARÁN

Vendrá la guerra, amor,
y en el combate
no habrá tregua ni freno
para el canto
sino poesia haciendo incontenible
del cañon, de fusiles libertarios.

Vendrá la guerra, amor,
y en el combate
nos fundiremos en las barricadas
defendiendo las hordas criminales
a punta de corazón, fuego y metralla
cavando sudorosos el futuro
en las faldas de la paz.

(¡ Aqui están los cachorros de Sandino !).

¡ No pasaran !
¡ Los venceremos, amor, no pasarán !
Si mañana que irrumpa el nuevo día
con su fiesta de pájaros y niños
aunque no estemos juntos, te lo juro
no, ! no pasarán !

Vendrá la guerra, amor
y yo me envolveré en tu sombra
invencible
como un fiero león protegeré
esta tierra y mis cachorros
y nadie, nadie detendrá esta victoria
armada de futuro.

¡ Hasta los dientes !
¡ Que truene hasta la frontera !
¡ Luchamos para vencer !
¡ No pasarán !

_________________
Is a starman waiting in the skyyyy?

http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pichenettes.toile-libre.org
Captain K
petit père du peuple
petit père du peuple
avatar

Nombre de messages : 1757
Age : 33
Localisation : Palais d'Eté
Emploi : Chef
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Mille et une chansons révolutionnaires   Lun 9 Jan - 13:53

Paroles : Sébastien FAURE

Musique :

LA RÉVOLTE

Nous sommes les persécutés
De tous les temps et de toutes les races
Toujours nous fumes exploités
Par les tyrans et les rapaces
Mais nous ne voulons plus fléchir
Sous le joug qui courba nos pères
Car nous voulons nous affranchir
De ceux qui causent nos misères

REFRAIN

Église, Parlement,

Capitalisme, État, Magistrature
Patrons et Gouvernants,

Libérons-nous de cette pourriture
Pressant est notre appel,

Donnons l'assaut au monde autoritaire
Et d'un coeur fraternel

Nous réaliserons l'idéal libertaire

Ouvrier ou bien paysan
Travailleur de la terre ou de l'usine
Nous sommes dès nos jeune ans
Réduits aux labeurs qui nous minent
D'un bout du monde à l'autre bout
C'est nous qui créons l'abondance
C'est nous tous qui produisons tout
Et nous vivons dans l'indigence

REFRAIN

L'État nous écrase d'impôts
Il faut payer ses juges, sa flicaille
Et si nous protestons trop haut
Au nom de l'ordre on nous mitraille
Les maîtres ont changé cent fois
C'est le jeu de la politique
Quels que soient ceux qui font les lois
C'est bien toujours la même clique

REFRAIN

Pour défendre les intérêts
Des flibustiers de la grande industrie
On nous ordonne d'être prêts
Á mourir pour notre patrie
Nous ne possédons rien de rien
Nous avons horreur de la guerre
Voleurs, défendez votre bien
Ce n'est pas à nous de le faire

REFRAIN et FIN

_________________
Is a starman waiting in the skyyyy?

http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pichenettes.toile-libre.org
Captain K
petit père du peuple
petit père du peuple
avatar

Nombre de messages : 1757
Age : 33
Localisation : Palais d'Eté
Emploi : Chef
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Mille et une chansons révolutionnaires   Ven 24 Mar - 15:09

J'ai récupéré plusieurs version. Je vous ai fait un mix.

La Ligue à Léon

(sur l'air de la "digue du cul", célèbre chanson paillarde)


J'aime bien la couleur rouge, j'aime bien la couleur rouge
Celle de ma Ferrari, la Ligue, la Ligue
Celle de ma Ferrari, la Ligue à Léon
Trotsky !

Je milite à nanterre, je milite à nanterre
Mais j'habite à Neuilly, la Ligue, la Ligue
Mais j'habite à Neuilly, la Ligue à Léon Trotsky !

J'ai une cascette gavroche, j'ai une cascette gavroche
Achetée chez Chevignon, la Ligue, la Ligue
Achetée chez Chevignon, la Ligue à Léon Trotsky !

À deux c'est une tendance, à deux c'est une tendance
À trois c'est la scission, la Ligue, la Ligue
À trois c'est la scission, la Ligue à Léon Trotsky !

J'me suis pris un piolet, j'me suis pris un piolet
J'l'avais bien mérité, la Ligue, la Ligue
J'l'avais bien mérité, la Ligue à Léon Trotsky !

Je me forme à l'unef, je me forme à l'unef
Et je monte sud-étudiant, la Ligue, la Ligue
Et je monte sud-étudiant, la Ligue à Léon Trotsky !

La ligue à Léon J'ai déclenché une grêve (bis)
Dans l'usine de mon père La ligue, la ligue
Dans l'usine de mon père La ligue à Léon
Trot-sky!

La ligue à Léon Mon père à trois usines (bis)
ça m'aide à militer La ligue la ligue
ça m'aide à milite La ligue à Léon
Trot-sky!

La ligue à Léon J'aime pas les communistes (bis)
C'est tous des ouvriers La ligue, la ligue
C'est tous des ouvriers La ligue à Léon Trotsky!
Trot-sky!

La ligue à Léon J'ai lu le Capital (bis)
En bande dessinée La ligue la ligue
En bande dessinée La ligue à Léon
Trot-sky!

J'ai un tshirt du che (bis)
mais je sais pas qui c'est
la ligue la ligue
mais je sais pas qui c'est
la ligue a léon !

_________________
Is a starman waiting in the skyyyy?

http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pichenettes.toile-libre.org
MH
Invité



MessageSujet: Re: Mille et une chansons révolutionnaires   Lun 10 Avr - 19:39

La dynamite - MARTENOT

Il est un produit merveilleux
expérimenté par la science
Et qui pour nous les miséreux
fera naître l'indépendance

Tant mieux s'il éclate parfois
en faisant beaucoup de victimes
Chez nos ennemis les bourgeois
cela nous venge de leurs crimes

Placer une marmite
bourrée de dynamite
Quelque soit la maison
en faisant explosion
en tonnerre ira vite

Pour inspirer la terreur
il n'y a rien de meilleur
que la dynamite

On guillotine Ravachol
un copain qui avait de l'envergure
Aujourd'hui c'est un espagnol
qu'on fusille pour son allure
Il su montrer à son tour
qu'il était un homme invincible
En plus il promettait qu'un jour
la vengeance serait terrible

Vive la dynamite
puisque l'on nous irrite
A chaque exécution
nous mettrons en action
notre arme favorite

Car pour semer la terreur
il n'y a rien de meilleur
que la dynamite

Vous pouvez dresser l'échafaud
la potence et la guillotine
Nous nous avons ce qu'il nous faut
pour vous faire sauter en sourdine
Si vous croyez qu'ça finira
vous êtes loin de votre affaire
Pour un homme qu'on nous tueras
nous en foutrons 500 par terre

Avec la dynamite
nous répondrons de suite
Casernes et prisons
Sans flûte sans violons
danseront au plus vite
Car pour semer la terreur
il n'y a rien de meilleur
que la dynamite.
Revenir en haut Aller en bas
Steph
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 2231
Age : 38
Localisation : out from out there
Emploi : on parle pas de choses qui fâchent
Date d'inscription : 21/10/2005

MessageSujet: Re: Mille et une chansons révolutionnaires   Lun 10 Avr - 23:37

Bon bah, Bandiera Rossa alors,

Avanti o popolo, alla riscossa,
Bandiera rossa (bis)
Avanti o popolo, alla riscossa,
Bandiera rossa trionferà.

Bandiera rossa la trionferà (ter)
Evviva il comunismo e la libertà.

Degli sfruttati l’immensa schiera
La pura innalzi, rossa bandiera.
O proletari, alla riscossa
Bandiera rossa trionferà.

Bandiera rossa la trionferà (ter)
Il frutto del lavoro a chi lavora andrà.

Dai campi al mare, alla miniera,
All’officina, chi soffre e spera,
Sia pronto, è l’ora della riscossa.
Bandiera rossa trionferà.

Bandiera rossa la trionferà (ter)
Soltanto il comunismo è vera libertà.

Non più nemici, non più frontiere :
Sono i confini rosse bandiere.
O comunisti, alla riscossa,
Bandiera rossa trionferà.

Bandiera rossa la trionferà (ter)
Evviva Lenin, la pace e la libertà.

_________________
"On est puceau de l'horreur comme on l'est de la volupté. Comment aurais-je pu me douter moi de cette horreur en quittant la place de Clichy? Qui aurait pu prévoir avant d'entrer vraiment dans la guerre, tout ce que contenait la sale âme héroïque et fainéante des hommes?" L.F. Céline, Voyage au bout de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filsdecrao
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 1128
Age : 32
Localisation : Le coeur bien au chaud, les yeux dans la bière, chez la grosse Adrienne de Montalant
Emploi : étudiant à temps partiel
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: Mille et une chansons révolutionnaires   Lun 17 Avr - 17:45

Suite de la ligue à Léon

J'ai mis ma fac en grève (bis)
Parce que j'ai un partiel
la ligue la ligue
Parce que j'ai un partiel
la ligue à léon
la ligue à Léon Trotsky

J'paie ma cotisation (bis)
Avec des stock-options
la ligue la ligue
Avec des stocks-options
la ligue à Léon
la ligue à Léon Trotsky

Il en reste d'autres, mais je les aie pas en tête
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Captain K
petit père du peuple
petit père du peuple
avatar

Nombre de messages : 1757
Age : 33
Localisation : Palais d'Eté
Emploi : Chef
Date d'inscription : 25/10/2005

MessageSujet: Re: Mille et une chansons révolutionnaires   Mer 19 Avr - 0:09

On continuera les actions à la con
jusqu'à satisfaction
de nos revendications!

_________________
Is a starman waiting in the skyyyy?

http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pichenettes.toile-libre.org
Carmen cru
présidentiable
présidentiable
avatar

Nombre de messages : 645
Age : 110
Localisation : Faites pas chier
Emploi : Retraitée
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: Mille et une chansons révolutionnaires   Sam 29 Avr - 12:46

La vierge des opprimés, une chanson de Jean-François Gonon

Sur l'air des Vendanges de la République

Dans tous les temps des gens sans âmes
Ont raillé gaîment à foison
De vrais martyr, hommes et femmes,
Dans l'exil ou dans la prison,
Jadis, la horde détraquée
Des sots qui fourmillent partout,
Traitait Jeanne d'Arc de toquée
Et Christophe Colomb de fou!


Refrain
Respect à la sinistre folle
Terreur des bourgeois alarmés,
La Rouge Vierge du pétrole
C'est la Vierge des opprimés!

Dans cet enfer qui la vit naître,
Louise apprit, en grandissant,
La devise: Ni Dieu, Ni Maître
Si chère au peuple tout puissant.
Dans la lutte qui nous appelle
Pour conquérir l'Egalité,
On ne peut pas penser comme elle,
Mais qu'on honore sa bonté.

Refrain

Elle n'a pas, cette héroïne,
Dans un moment de Désarroi,
Par une vision divine
Sauvé sa patrie et son roi!
On la voit sans cesse, à toute heure
Quand le péril est menaçant,
Pour l'exploité qui souffre et pleure
Toujours prête à verser son sang

Refrain

Pour elle, il n'est point de frontières,
Tous les gueux doivent être unis ;
Partout les peuples sont frères ;
Les oppresseurs, ses ennemis.
Voilà les crimes de l'infâme
Que l'on persécute ici-bas...
Tyrans, torturez cette femme,
Mais au moins ne s'insulez pas.

Voilà une chanson qui a été écrite pour Louise Michel. L'histoire, c'est qu'elle faisait une conférence en juin 1890 à Saint Etienne, et là on l'a arrêtée et comme elle n'avait rien fait de mal, on l'a enfermée comme folle. Voilà pourquoi Gonon a écrit cette chanson, et d'ailleurs il s'en est pris plein la figure par ses potes, ça lui a permis de faire du tri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filsdecrao
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 1128
Age : 32
Localisation : Le coeur bien au chaud, les yeux dans la bière, chez la grosse Adrienne de Montalant
Emploi : étudiant à temps partiel
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: Mille et une chansons révolutionnaires   Dim 30 Avr - 0:12

Et maintenant la plus belle :

L'affiche rouge

Paroles: Louis Aragon. Musique: Jean Ferrat, Maurice Vandair
Interprété par (entre autres) Léo Ferré

Vous n'avez réclamé ni gloire ni les larmes
Ni l'orgue ni la prière aux agonisants
Onze ans déjà que cela passe vite onze ans
Vous vous étiez servis simplement de vos armes
La mort n'éblouit pas les yeux des Partisans

Vous aviez vos portraits sur les murs de nos villes
Noirs de barbe et de nuit hirsutes menaçants
L'affiche qui semblait une tache de sang
Parce qu'à prononcer vos noms sont difficiles
Y cherchait un effet de peur sur les passants

Nul ne semblait vous voir Français de préférence
Les gens allaient sans yeux pour vous le jour durant
Mais à l'heure du couvre-feu des doigts errants
Avaient écrit sous vos photos MORTS POUR LA FRANCE
Et les mornes matins en étaient différents

Tout avait la couleur uniforme du givre
A la fin février pour vos derniers moments
Et c'est alors que l'un de vous dit calmement
Bonheur à tous Bonheur à ceux qui vont survivre
Je meurs sans haine en moi pour le peuple allemand

Adieu la peine et le plaisir Adieu les roses
Adieu la vie adieu la lumière et le vent
Marie-toi sois heureuse et pense à moi souvent
Toi qui vas demeurer dans la beauté des choses
Quand tout sera fini plus tard en Erivan

Un grand soleil d'hiver éclaire la colline
Que la nature est belle et que le cœur me fend
La justice viendra sur nos pas triomphants
Ma Mélinée ô mon amour mon orpheline
Et je te dis de vivre et d'avoir un enfant

Ils étaient vingt et trois quand les fusils fleurirent
Vingt et trois qui donnaient le cœur avant le temps
Vingt et trois étrangers et nos frères pourtant
Vingt et trois amoureux de vivre à en mourir
Vingt et trois qui criaient la France en s'abattant
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravachol
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1552
Age : 35
Localisation : Je bourlingue...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Mille et une chansons révolutionnaires   Dim 30 Avr - 0:24

Dans la version de Ferré, la musique est de Ferré !!

_________________
http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Filsdecrao
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 1128
Age : 32
Localisation : Le coeur bien au chaud, les yeux dans la bière, chez la grosse Adrienne de Montalant
Emploi : étudiant à temps partiel
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: Mille et une chansons révolutionnaires   Dim 30 Avr - 0:33

Sorry, jái jamais entendu celle de Jean Ferrat
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nestor Makhno
combattan(t-te)
combattan(t-te)
avatar

Nombre de messages : 66
Age : 32
Localisation : Lyon en France sur la planète Terre
Emploi : Etudiant en sociologie à Lyon 2
Date d'inscription : 19/04/2006

MessageSujet: Re: Mille et une chansons révolutionnaires   Dim 30 Avr - 1:08

La Makhnovchtchina

parole : E.RODA-GIL, musique : T.ATOUROV

Makhnovtchina, Makhnovtchina
Tes drapeaux sont noirs dans le vent.
Ils sont noirs de notre peine,
Ils sont rouges de notre sang.
Ils sont noirs de notre peine,
Ils sont rouges de notre sang.

Par les monts et par les plaines
Dans la neige et dans le vent.
À travers toute l'Ukraine
Se levaient nos partisans.
À travers toute l'Ukraine
Se levaient nos partisans.

Au printemps les traités de Lénine
Ont livré l'Ukraine aux allemands.
À l'automne, la Makhnovtchina
Les avaient jetés au vent.
À l'automne, la Makhnovtchina
Les avaient jetés au vent.

Makhnovtchina, Makhnovtchina
Tes drapeaux sont noirs dans le vent.
Ils sont noirs de notre peine,
Ils sont rouges de notre sang.
Ils sont noirs de notre peine,
Ils sont rouges de notre sang.

L'armée blanche de Denikine
Est entrée en Ukraine en chantant,
Mais bientôt la Makhnovtchina
L'a dispersée dans le vent.
Mais bientôt la Makhnovtchina
L'a dispersée dans le vent.

Makhnovtchina, Makhnovtchina
Armée noire de nos partisans,
Qui combattaient en Ukraine
Contre les rouges et les blancs.
Qui combattaient en Ukraine
Contre les rouges et les blancs.

Makhnovtchina, Makhnovtchina
Armée noire de nos partisans,
Qui voulaient chasser d'Ukraine
À jamais tous les tirants
Qui voulaient chasser d'Ukraine
À jamais tous les tirants

Makhnovtchina, Makhnovtchina
Tes drapeaux sont noirs dans le vent.
Ils sont noirs de notre peine,
Ils sont rouges de notre sang.
Ils sont noirs de notre peine,
Ils sont rouges de notre sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lherberie.free.fr/forum
Filsdecrao
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 1128
Age : 32
Localisation : Le coeur bien au chaud, les yeux dans la bière, chez la grosse Adrienne de Montalant
Emploi : étudiant à temps partiel
Date d'inscription : 25/11/2005

MessageSujet: Re: Mille et une chansons révolutionnaires   Dim 30 Avr - 1:13

Version dégénérée de nos glorieuses chansons bolcheviks. Fait attention camarade, il fait froid à Krasnoïarsk en cette saison.

je suis gentil, je corrige ta faute de frappe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carmen cru
présidentiable
présidentiable
avatar

Nombre de messages : 645
Age : 110
Localisation : Faites pas chier
Emploi : Retraitée
Date d'inscription : 18/10/2005

MessageSujet: Re: Mille et une chansons révolutionnaires   Dim 30 Avr - 19:33

Le chant des Ouvriers
1846 Paroles et musique de Pierre DUPONT
1846

Nous, dont la lampe, le matin
Au clairon du coq se rallume
Nous tous qu'un salaire incertain
Ramène avant l'aube à l'enclume
Nous qui des bras, des pieds, des mains
De tout le corps luttons sans cesse
Sans abriter nos lendemains
Contre le froid de la vieillesse

Aimons-nous, et quand nous pourrons
Nous unir pour boire à la ronde
Que le canon se taise ou gronde
Buvons, buvons, buvons
A l'indépendance du monde

Nos bras, sans relâche tendus
Aux flots jaloux, au sol avare
Ravissent leurs trésors perdus
Ce qui nourrit et ce qui pare
Perles, diamants et métaux
Fruit du côteau, grain de la plaine
Pauvres moutons, quels bons manteaux
IIs se tissent avec notre laine

Aimons-nous, et quand nous pourrons
Nous unir pour boire à la ronde
Que le canon se taise ou gronde
Buvons, buvons, buvons
A l'indépendance du monde

Quel fruit tirons-nous des labeurs
Qui courbent nos maigres échines ?
Où vont les flots de nos sueurs ?
Nous ne sommes que des machines
Nos Babels montent jusqu'au ciel
La terre nous doit ses merveilles
Dès qu'elles ont fini le miel
Le maître chasse les abeilles

Aimons-nous, et quand nous pourrons
Nous unir pour boire à la ronde
Que le canon se taise ou gronde
Buvons, buvons, buvons
A l'indépendance du monde

Au fils chétif d'un étranger
Nos femmes tendent leurs mamelles
Et lui, plus tard, croit déroger
En daignant s'asseoir auprès d'elles
De nos jours, le droit du seigneur
Pèse sur nous plus despotique
Nos filles vendent leur honneur
Aux derniers courtauds de boutique
Aimons-nous, et quand nous pourrons
Nous unir pour boire à la ronde
Que le canon se taise ou gronde
Buvons, buvons, buvons
A l'indépendance du monde

Mal vêtus, logés dans des trous,
Sous les combles, dans les décombres,
Nous vivons avec les hiboux
Et les larrons, amis des ombres
Cependant notre sang vermeil
Coule impétueux dans nos veines
Nous nous plairions au grand soleil
Et sous les rameaux verts des chênes

Aimons-nous, et quand nous pourrons
Nous unir pour boire à la ronde
Que le canon se taise ou gronde
Buvons, buvons, buvons
A l'indépendance du monde

A chaque fois que par torrents
Notre sang coule sur le monde
C'est toujours pour quelques tyrans
Que cette rosée est féconde
Ménageons-le dorénavant
L'amour est plus fort que la guerre
En attendant qu'un meilleur vent
Souffle du ciel ou de la terre

Aimons-nous, et quand nous pourrons
Nous unir pour boire à la ronde
Que le canon se taise ou gronde
Buvons, buvons, buvons
A l'indépendance du monde


Pierre Dupont fut condamné à sept ans d'exil pour avoir critiqué Napoléon III.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bougabouga
Gardie(n-ne) du Temple
Gardie(n-ne) du Temple
avatar

Nombre de messages : 249
Age : 34
Localisation : Utah.
Emploi : Explorateur de cavités.
Date d'inscription : 11/11/2005

MessageSujet: Re: Mille et une chansons révolutionnaires   Mer 10 Mai - 20:09

RHAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHAAHHHHAHHAHAHAHAHAHHAAH!!!!!!!
J'ai fini ma putain de conne de journée au bureau, vive la liberté, la révolution et les pommes de terre frites!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mille et une chansons révolutionnaires   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mille et une chansons révolutionnaires
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» "Mille après Mille," ce grand classique québécois !
» Magnificat, une voix… et MARIE anagramme d’AIMER (chansons)
» Sainte Vierge MARIE (chansons : vidéo et audio)
» Guy Béart : chansons spirituelles
» Super Pédant Man : mille et un mots et expressions français expliqués

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du journal Le Cri Du Fennec :: En vrac :: de tout et de rien-
Sauter vers: