AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Voyage au pays de James Joyce...

Aller en bas 
AuteurMessage
Ravachol
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1552
Age : 35
Localisation : Je bourlingue...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Voyage au pays de James Joyce...   Jeu 5 Jan - 19:22

Bon, comme j'aime bien les exercices de style, je me lance dans la chronique de voyage. Si ça me fait chier ou si ça vous fait chier, j'arrêterais bien vite...

Bon, je suis arrivé à Dublin le 31 décembre... Visite express en bus pour rejoindre la gare routière où j'avais rendez vous avec la motivation de ce voyage...

Ce qui me permet de faire une ellipse temporelle jusqu'au mercredi 4 janvier.

Bien, après cette période d'adaptation, je me lance enfin dans le tourisme et la balade urbaine. Dublin est vraiment une ville sympa. sauf si on n'aime pas la brique et l'architecture industrielle.
Ce qui n'est pas mon cas.
Donc moi j'aime beaucoup.

On pourra bien sur se moquer de leurs statues à la gloire du travail ou de leurs héros nationaux mais, en même temps, avec leu histoire, on comprend qu'ils cherchent un peu de fierté nationale. Et puis Swift, Joyce, Yeats ou Beckett, on a vu pire.


Je quitte donc mon point de chute dans les quartiers nords de Dublin pour rejoindre le centre. On se croirait dans un film de Ken Loach. Des maisons de briques collées les unes autres, toutes identiques, des petits immeules de briques allignés proprement le long de rues immenses. Des quartiers entiers tracés à la règle. Ca surprend. Ajouter à ça la voie ferrée, les voitures à fond et les docks en fond, vous vous ferez une idée. Bref, le fameux miracle irlandais n'est pas vraiment pour tout le monde. Mais ça, on s'en serait douté.
Chose amusante, j'ai énormement de mal à comprendre ce que raconte les jeunes. Jusque ici, rien de si étonnant, vu mon niveau d'anglais. Mais quand même, ne pas arriver à déchiffrer un mot, ça la fout mal. Et puis, à force de marcher, je tilte. En fait, ces jeunes ont le même accent que nous jeunes à nous qu'on a. Qui est déjà le même que celui des rappeurs américains. La seule chose qui fait bizarre, c'est de voir sous la capuche le blanc crémeux de la peau et les cheveux roux.
Et puis en fait, c'est pas si rassurant de se dire que la jeunesse mondiale s'uniformise dans un attitude de pseudo rébellion, qu'elle soit "Rap" ou "néo punk" comme c'est principalement la mode en Irlande. Mais bon, il parait qu'en Irlande, les jeunes font chier les cathos. Donc on peut encore espérer.

Bon, j'avance un peu pour m'approcher d'Henry Street, sorte de grande rue commercante. Les mélanges des genres est étonnant. Entre les maisonstrès XIXème, les devantures de magasins old style, je me retrouve à confondre magasins de souvenirs et vendeurs de portables, pubs et boucheries... Ca va mal.

Je fuis un peu cette zone suractive (non sans passer devant une immense tour métallique de bien 30m de haut, dont j'ignore la signification... peut être phallique ?) pour me retrouver sur les bords de la Liffey River. Que je traverse sur le Hapenny bridge (joli petit pont romantique, qui doit son nom à son prix à l'époque où il était le seul moyen d'enjamber la rivière, half penny) pour me retrouver dans Temple Bar, quartier des pubs (ce qui veut dire qu'il n'y a que ça, vu que dans les autres quartiers, il n'y a qu'un magasin sur trois qui est un pub), de la vie nocturne et de la fête. Ce qui veut dire qu'en journée, à part le tourist, ça pue un peu le vide.



Je remonte donc sur Christ Church, une des deux cathédrales de Dublin (l'autre s'appelle... St Patrick, le petit gars au fond gagne une pinte). magnifique batiment normand du XIIème. avec l'herbe toute verte et le soleil rasant, ça fait carte postale. J'aime bien.

Je m'acquitte des deux euros cinquante pour la visite de l'intérieur afin de découvrir que l'extérieur est quand même vachement plus intéressant.
Dommage.


Je continue ma balade jusqu'à Trinity College, l'université de Dublin. En plein centre ville, on en passe la porte et d'un coup, le calme, le silence, la tranquillité. Sérénité, grandeur de la connaissance, bibliothèque mythique (3 millions d'ouvrages...)... Bref le bonheur. Et puis c'est là que se trouve l'une des merveilles du moyen âge, le "book of kells", livre d'enluminures du IXème siècle (la bible évidemment), parfaitement conservé par les moines irlandais malgré les guerres et les destructions.
Je vais pouvoir le voir.
Joie.

Alors, le prix, 8 € pour les adultes... 7 € pour les étudiants !!! Ca c'est du tarif réduit. bande d'enculés !!!!!!!!!!!!

Mais bon, je veux le voir, je paye. Putain, 7 €pour 8 pages du bouquin et un exposé en anglais sur comment se fabrique une enluminure. Heureusement, on a aussi un accès à la grande salle de l'ancienne bibliothèque. C'est grand, c'est bea, ça respire le vieux livre et le savoir. Il y a aussi la plus vieille harpe d'Irlande, mais je m'en branle un peu.



Sur ce, je rejoins ma chère et tendre pour découvrir les pubs, la guiness, la vraie et la bouffe dégueue !!

See you later pour de nouvelles aventures !!!

_________________
http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 2231
Age : 38
Localisation : out from out there
Emploi : on parle pas de choses qui fâchent
Date d'inscription : 21/10/2005

MessageSujet: Re: Voyage au pays de James Joyce...   Jeu 5 Jan - 23:59

So well... Je voudrais ajouter un ou deux grains de sel. St Patrick, mon cher Ravachol ne l'a peu-être pas appris, est pour le culte protestant à la base, trop fort dans un pays catholique, et dedans j'ai trouvé ça plutôt joli(malgré mon anti-cléricalisme primaire). Autre chose, pour profiter de cette bibliothèque majestueuse à Trinity college (le Oxford irlandais), un Irlandais doit avoir la chance que ces parents cotisent dès sa naissance... Et oui, donc c'est réellement réservé à l'élite. Par contre pour les étrangers, c'est pas forcément pareil. Continue de nous parlé de ce magnifique pays, c'est trop bien. Merci.

_________________
"On est puceau de l'horreur comme on l'est de la volupté. Comment aurais-je pu me douter moi de cette horreur en quittant la place de Clichy? Qui aurait pu prévoir avant d'entrer vraiment dans la guerre, tout ce que contenait la sale âme héroïque et fainéante des hommes?" L.F. Céline, Voyage au bout de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravachol
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1552
Age : 35
Localisation : Je bourlingue...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Voyage au pays de James Joyce...   Ven 6 Jan - 15:44

Les deux cathédrales sont de culte anglican en effet. Visiblement, c'est les anglais qui les ont un peu forcés... En effet, à l'intérieur, ils arrêtent pas de se justifier qu'ils l'ont pas fait exprès...

Pour l'élitisme de Trinity College, j'ai en effet appris ça aujourd'hui en discutant avec eux. D'ailleurs, ce qui est choquant, ce n'est pas tant le prix de l'entrée dans l'université (il en existe beaucoup d'autres) mais le fait que la bibliothèque ne soit ouverte qu'aux étudiants de trinity college !! Dans le genre truc à la con,c'est pas mal (bon nous, on a des bibliothèques vides mais tout le monde peut y aller...).

Sinon, les jeunes irlandais sont souvent obligé de travailler juste après le Bac, pendant 4-5 ans, afin de financer leurs études...

Comme je le disais, le miracle irlandais n'est pas vraiment pour tout le monde.

En tout cas, je préconise une visite de ce pays à tous ceux qui veulent savoir ce qu'est le libéralisme économique, le vrai !!
Dans la rue, des vieux de 70 ans au travail, une durée moyenne d'un job de 4 mois, des transports en commun hors de prix (tout le monde marche à pied), des heures supp en veux-tu en voilà (dans la boite de ma copine, certains employés bossent jusqu'à 22h le soir), une pauvre chambre en colocation en banlieue au prix d'un 60 m² à Lyon, des médecins à 40€ la consultation, des services publics inexistants...

La réussite économique semble commencer à toucher un peu plus de monde aujourd'hui, mais il y a beaucoup de travail. Encore une fois l'Histoire nous aide à comprendre ceci. Moi, naif, je pensais qu'après l'indépendance, l'Irlande allait être peinard. Mais non en fait. Ils vont se foutre sur la gueule entre eux et la plupart des héros de l'indépendance meurent pendant cette "guerre civile" entre tenants d'une irlande sociale (républicains) et ceux qui ne souhaitent qu'une indépendance économique... Et ce n'est pas vraiment ceux qui se battent pour le social qui l'ont emporté... Le gouvernement (irlandais) du moment tuant même plus de républicains que les anglais.

Bref, même si depuis les républicains ont gagné, même si, contrairement à nous l'irlande est pays qui fait des lois sociales (et non qui les défaits), même si il est amusant de voir les jeunes filles s'habiller de manière TRES provocatrice et se moquer des réglements religieux, même si il est encourageant de voir que 50 % de la population irlandaise à moins de 30 ans et que cette génération veut plus de liberté et plus de droits, il y a vraiment du boulot das ce pays.

(sans vouloir foutre la merde, la jeune génération irlandaise en veut particulièrement à la France d'avoir dit non à la constitution, qui représentait beaucoup d'avancées pour eux...)

Bon, demain je vous parle sport !!

_________________
http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean-Jasmin
Déporté au paradis socialiste
Déporté au paradis socialiste
avatar

Nombre de messages : 1071
Age : 34
Localisation : Leipzig
Emploi : Epistémologue de combat
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: Voyage au pays de James Joyce...   Ven 6 Jan - 19:36

Oui bon ben ça va, moi aussi j'en veux aux 55% d'attardés qui ont voté non. Juste pour dire: en parlant sport, n'oublie pas le Quidditch! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Prospero
Courageu(x-se)
Courageu(x-se)
avatar

Nombre de messages : 42
Localisation : Au pays des fantomes...(ombres blanches dans la nuit parisienne)
Date d'inscription : 28/11/2005

MessageSujet: Re: Voyage au pays de James Joyce...   Sam 21 Jan - 0:00

Ravachol : En tout cas, je préconise une visite de ce pays à tous ceux qui veulent savoir ce qu'est le libéralisme économique, le vrai !!

Oui, c'est un bon palier avant le libéralisme économique, le seul vrai, le brésilien et même mieux, le Carioca : en 800m (dont 200 de dénivellé), le revenu moyen passe de 5000€ par mois à 30€...

Il n'empêche, Rio EST la plus belle ville du monde !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravachol
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1552
Age : 35
Localisation : Je bourlingue...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Voyage au pays de James Joyce...   Sam 21 Jan - 4:25

Prospero a écrit:


Il n'empêche, Rio EST la plus belle ville du monde !

Va te faire voir chez le christ.

Ja nez rot va !!

_________________
http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ravachol
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1552
Age : 35
Localisation : Je bourlingue...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Voyage au pays de James Joyce...   Lun 14 Aoû - 16:12

Bien, je reprends cette chronique là où elle en était, c'est à dire pas très loin !

pour le sport, je le garde pour plus tard, làje voudrais vous faire part de ma dernière découverte, Belfast.

En effet, samedi, ma chère et tendre et moi-même, nous nous sommes levés à 6h afin de visiter la capitale de l'Irlande du Nord. 3h de car pour traverser l'Irlande, le temps de passer une frontière inexistante (impossible de la répérer précisement) et nous voilà dans cette ville où les affrontements ont marqué mon enfance.

Le centre n'a aucun intérêt, disons le clairement! quelques rares batiments de style victorien (fin XIXème), réputé pour la finesse et la légèreté du bâti et sinon, de la brique et des batiments ultra modernes. Ca ressemble à Roanne qui aurait gagné récemment au loto.



Bref, il fait super froid, la ville s'étend sur des kilomètres et on n'a pas tant de temps que ça, on prend donc un "black cab" des chauffeurs de taxis qui font une visite touristique assez intéressante pour 8 livres (12€). On peut ainsi découvrir les quartiers protestants et catholiques, lieux de tous les affrontements.

Et là, c'est le choc. On commence par le quartier protestant, facilement reconnaissable à ses drapeaux qui flottent de partout. Dans les rues, les maisons, les fenêtres, les murs... Drapeaux Irlandais, Ecossais et du royaume Uni évidemment.Et bien sûr, les murs peints, célébrités de Belfast, et très impressionant, il faut le dire. je vous file un petit exemple, pour donner le ton...



celui là pour rendre hommage à Cromwell, grand massacreur de catholique devant l'éternel. Il y en a d'autres, en hommages aux chefs tués, aux unités d'élite de la lutte, aux batailles contre les catholiques du passé... Et une autre, célèbe, pour montrer que l'IRA, c'est vraiment que des méchants terroristes.



Bref, le genre de truc idéal pour arriver à la paix ! Ca donne une atmosphère étrange, entre les terrains vagues, les vitres cassées et les traces d'incendies ! Des gamins, nous jettent des cailloux et se font engueuler par le chauffeur de taxi. Qui nous explique que depuis 10 ans, les émeutes n'ont plus rien de politiques. Ce n'est plus que du désoeurement et du jeu débile.

On part pour les quartiers catholiques, et là, c'est un gros choc. Après la traversée d'un no man's landd'une centaine de mètres, on arrive à un mur, de trois mètres de haut, surmonté d'un filet d'une dizaine de mètres. Ca s'appelle la ligne de paix, mais ça fait rudement penser à Berlin.



En gros, pour stopper les jets de pierre, cocktail molotov, grenades... et le lot de morts et de blessés, le gouvernement a construit un mur pour séparer les deux communautés. C'est glauque au plus haut point et ça fout froid dans le dos.Surtout si tu ajoutes les grandes portes en fer pour les points de passages, qui se ferment en cas de problème. Checkpoint charlie n'est pas loin.



surtout, ce mur censé séparer les deux communautés semblent surtout enfermer la communauté catholique... On entre enfin dans ce quartier. Et là c'est étonnant. Autant les maisons semblent plus pauvres qu'en face, autant le look général fait beaucoup plus propret. Genre petite ville de campagne anglaise. Mais bon, cette fois, les drapeaux sont irlandais ou noirs pour le deuil. En effet, la communauté irlandaise commémore les 25 ans de "hunger strike", la grève de faim des prisonniers de l'IRA et du Sinn Fein contre leurs conditions d'enfermement qui se solda par la mort de 10 d'entre eux (tatcher ne négocie jamais) dont leur leader, bobby Sands.



Dans le quartier qui borde le mur, un mémorial rappelle les morts du quartier (uniquement) durant tous les affrontements et les attentats. Des "combattants" côtoient des enfants de 5 ans, c'est triste au plus haut point.



Le chauffeur nous emmène voir les murs peints des catholiques, mais là, on sent son parti pris, il ne nous emmène pas dans le quartier de l'IRA plus loin, mais juste au bord de celui-ci, où les propos sont moins violents. Mais bon, on s'en passe assez bien, nous avons compris depuis longtemps qu'il n'y avait ni bon, ni méchant dans cette histoire.



Le temps d'aller boire une bière dans un pub et on rentre à Dublin. Ce qu'on a vu ne fut pas somptueux, mais assez flippant et attristant. Une journée en plongée dans l'Histoire de l'Irlande...

_________________
http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guns of Brixton
Secrétaire Général du Parti
Secrétaire Général du Parti
avatar

Nombre de messages : 1078
Age : 38
Localisation : THE END
Emploi : retraité de 27 ans JJJ
Date d'inscription : 22/11/2005

MessageSujet: Re: Voyage au pays de James Joyce...   Mer 16 Aoû - 0:18

Putain on se croirait presque à l'arrière du taxi avec toi et ta dulcinée ^^
Tu devrais faire des romans photos pour visites de ville ou des vidéos Cool

Sinon t'inquiètespas, Londres c'est moins triste Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lyonholdem.coolforum.info/index.php
Ravachol
Administrateur
Administrateur
avatar

Nombre de messages : 1552
Age : 35
Localisation : Je bourlingue...
Date d'inscription : 20/10/2005

MessageSujet: Re: Voyage au pays de James Joyce...   Mer 16 Aoû - 4:13

lol

je m'amuse à l'exercice de style !

sinon, j'ai oublié de dire que les photos sont de moi !

_________________
http://pichenettes.org/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fanch
présidentiable
présidentiable
avatar

Nombre de messages : 990
Age : 30
Localisation : au fond du lac
Emploi : engagé volontaire
Date d'inscription : 27/10/2005

MessageSujet: Re: Voyage au pays de James Joyce...   Ven 18 Aoû - 0:11

d'ailleurs, je vois que toi aussi tu kiffes grave (ca aussi c'est un exercice de style) prendre en photo des barrières et de murs!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://moultezarts.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Voyage au pays de James Joyce...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Voyage au pays de James Joyce...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ORSENNA E., Voyage aux pays du coton
» Voyage au pays des cigales, des olives, du bon vin et de la lavande
» Pour un bon voyage à un pays très loin...
» Conditions pour vivre ou voyager vers les pays mécréants
» Voyage scolaire en Normandie ou Pays de la Loire ou Auvergne : besoin de conseils

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du journal Le Cri Du Fennec :: Et si on se prenait au sérieux ? :: le palais Fennec, Kafé Kulturel-
Sauter vers: